Agenda culturel : Macase présente sa « sérénade tropicale »

Le week-end sera riche des événements de hautes factures dans le domaine du Cinéma, de la danse, de la musique, de l’humour et des arts plastiques.

Ce ne sont pas les passionnés de culture qui vont se plaindre. Yaoundé bouillonne d’événements qui vous amèneront loin des bars pour l’ambiance feutré des salles de spectres et de cinéma. Ce vendredi, on démarre avec la musique. Le « Bantou groove » de Macase. La bande à Serge Maboma donne un spectacle au All Star à Camtel Bastos, un restaurent ténu par le chef Eric Medjo Akono. Un espace de 56 places (avis aux retardataires), où peu d’artistes musiciens se produisent. Avec leur nouveau concept « Sérénade Tropicale », Macase apportera une ambiance nouvelle. « Dans un contexte où un artiste peu faire des mois sans se produire, nous organisons désormais un concert chaque mois avec d’autres artistes. Pour cette 1ère expérience, Lydol, Cysoul vont se joindre à nous » dit Serge Maboma. « La musique c’est notre passion. Nous prenons plaisir à la partager », ajoute le guitariste.

Le même soir, à la même heure ce 25 octobre (20h), le président Tchop Tchop va réunir toutes les stars de l’humour du moment pour un « Jambo » de fous rires à l’hôtel la Falaise à Yaoundé. Le spectacle se tient dans le cadre des 10 ans de son émission de divertissement « Jambo » diffusée sur Canal 2 et sur la radio Sweet Fm à Douala. Pour l’occasion, l’humoriste va revêtir son costume d’amuseur qu’il avait quelque peu délaissé ces dernières années. Avec les filles « Pakgne », l’incontournable Moustik, Marcus et Ulrich Takam sans oublié « Le père » Nar6 Kouakam, les gais lurons sont prêts. Tout comme Annie Tchawack promotrice des Rencontres internationales de danses, de créations et de performances encore appelé festival « Corps é gestes ». la 12àme édition de s’est ouverte mercredi et se poursuit jusqu’au 26 octobre à Yaoundé au Centre culturel camerounais, à l’espace Othni, etc.

Le festival met à l’honneur le Congo-Brazzaville pour mieux faire écho à son thème qui invite à l’union : « Bâtissons ensemble ». Ateliers et spectacles au lieu à l’Othni, au musée la Blacktitude, etc. Le festival Ruinnart se poursuit également jusqu’au 26 à l’espace Kazajoma à Yaoundé et à la galerie Man à Douala. Porté par la branche camerounaise de la référence mondiale en champagne de luxe, cette 1ère édition donne à voir les travaux de : Bili Bidjocka, Maurice Pefura, Jean Michel Dissake et Jean David Nkot. Au cinéma, la 15ème édition des Rencontres internationales du film court (RIFIC) s’ouvre ce samedi au Goethe Institut à Bastos et se tiendra dans trois villes dont Douala et Garoua Boulaï. Plusieurs innovations sont annoncées des ateliers de réalisation de films pour les enfants des camps des réfugies, des masters class. Directrice de TV5 Afrique, Denise Epoté est annoncée comme invitée d’honneur du Rific.

Elsa Kane

Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *