Alain Christian Kingue : “Notre objectif, placer trois à quatre athlètes”

Responsable de la supervision générale il fait le point a 48h de la 3e édition de l´Open de judo, qualificatif pour les Jeux Olympiques 2020qui s´ouvre samedi.

Quel est le point des préparatifs, a 48h de la 3e édition de l´Open de judo qui démarre samedi prochain au palais polyvalent des sports ?
La situation est sous contrôle, toutes les commissions et sous commissions sont à pieds d´œuvre, afin de relever le défi de l´organisation. Rendu à ce jour, nous avons trente pays en provenance de trois continents, Afrique, Europe Amérique, qui ont déjà confirmé leur participation, avec les premières délégations qui sont dans nos murs depuis mercredi. La mise à jour des pays déjà confirmés, on aura 159 athlètes, dont 63 Dames et 96 Messieurs, le 30e pays est le Congo Brazzaville, qui présentera six athlètes.

Qu´est ce qui aura motivé le choix du Cameroun par la Fédération internationale de judo pour accueillir cet important évènement, qualificatif pour les Jeux Olympiques 2020 ?
Le Cameroun a été choisi depuis par la Fédération internationale de judo, pour abriter cette compétition sur le continent Africain. Le choix a été porté sur le Cameroun, au regard non seulement de sa diversité, mais également de son savoir-faire, et de la qualité des infrastructures, permettant d´accueillir une compétition d´une telle envergure.

Concernant la team Cameroun, combien d´athlètes seront retenus, et est ce qu´on aura tous nos meilleurs athlètes en Dames et Messieurs qui évoluent à l´extérieur ?
Au terme de la préparation qui a démarré depuis le mois de septembre et qui s´achève dans quelques jours, une vingtaine d´athlètes en Dames et une trentaine chez les Messieurs, seront retenus pour défendre les couleurs du Cameroun, le nombre d´athlètes à engager n´étant pas limité, il faut juste être affilié à sa fédération, et remplir les conditions prévues pour l´évènement. Ces combattants seront engagés dans toutes les quatorze catégories qui seront en compétition durant les deux jours que celle-ci va durer. Nous aurons la présence de deux athlètes venant de la diaspora, Helene Weuzeu, médaillée d´or des Jeux Africains et Arey sophina, médaillée de bronze des mêmes jeux 2019.

Quelles sont les chances de qualification du Cameroun, si l´on s´en tient aux gros calibres du judo mondial qui seront présents à Yaoundé ?
Nous nous présenterons à cette compétition pour mettre tous nos athlètes sur la route de Tokyo. Notre objectif est d´y placé trois à quatre athlètes au terme du rendez-vous de Yaoundé. En ce moment, nous avons déjà deux qui sont bien placés sur la ranking list Olympic Tokyo 2020. Vous savez, tout le monde est un gros calibre, nous sommes dans le haut niveau et là, ça se joue sur les détails, et nous avons axé notre préparation sur ces détails.

Quel est le message que vous lancez au public Camerounais et quelles sont vos attentes ?
Nous invitons massivement le public à venir nombreux, pour soutenir les Lions du Judo en particulier et le judo en général, afin de les pousser vers la victoire. Il est question qu´ensemble que nous puissions communier, afin que la fête soit belle au palais polyvalent des sports le samedi 9 et dimanche 10 novembre. Les phases éliminatoires démarrent à partir de 11h et les éliminatoires dès 15h, les entrées sont libres.

Propos recueillis par Moïse Moundi

Sports, Une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *