Allaitement maternel : Les papas doivent aussi s’impliquer

Pour améliorer cette pratique au Cameroun, c’est l’une des suggestions faites par les acteurs de ce secteur de la santé.

L’allaitement maternel exclusivement au sein pendant les six premiers mois de vie du nourrisson contribue à améliorer la santé des mères et des enfants. Il contribue à l’atteinte des objectifs de développement durable (Odd), en ce sens qu’il réduit la mortalité infantile. Il diminue le risque pour les mères de développer le cancer du sein, le cancer des ovaires, le diabète de type 2 et une cardiopathie. On estime qu’une augmentation de l’allaitement maternel permettrait chaque année d’éviter 20.000 décès dus au cancer du sein. Ce geste quasi universel permettrait de sauver plus de 800.000 vies chaque année, dont la majorité seraient des enfants âgés de moins de 6 mois. Ainsi, l’Oms recommande l’allaitement maternel exclusif dans l’heure qui suit la naissance et de le maintenir pendant les 6 premiers mois.

Il convient d’introduire des éléments nutritifs de complément tout en poursuivant l’allaitement jusqu’à l’âge de deux ans, voire au-delà
Au Cameroun, les données de l’Enquête démographique et de santé (Eds 5) réalisée en 2018 montre que le pays a fait d’importants progrès. 40% de femmes allaitent leurs bébés, contre 20% en 2011. L’on voudrait atteindre les 50% et bien plus d’ici 2025. Pendant ce temps, le taux d’allaitement en Afrique est de 35%. Ainsi, pour atteindre les objectifs fixés, des acteurs pense qu’il faudrait autonomiser les parents afin de faciliter l’allaitement maternel. Pour le Pr Anne Esther Njom Nlend, directrice du Centre hospitalier d’Essos, l’allaitement maternel exclusif n’est pas qu’une affaire de mère. Il faudrait que les papas s’y impliquent également nourrir leur bébé. Par exemple, les mamans peuvent tirer leur lait à l’aide de tire-lait et les conserver dans des biberons et les papas pourraient le donner au bébé à l’absence de la mère.

Pour cette année 2019, l’Oms en collaboration avec l’Unicef et les partenaires veulent aider les parents à prendre soin de leurs enfants. « Il s’agit d’instaurer un congé de maternité rémunéré d’une durée minimale de 18 semaines et un congé de paternité rémunéré pour encourager la responsabilité partagée pour ce qui est des soins aux enfants sur un pied d’égalité, entre le père et la mère. Aussi, les mères doivent avoir accès à un lieu de travail adapté aux parents pour protéger et soutenir leurs capacités de continuer à allaiter à leur retour au travail en leur accordant des pauses pour allaiter, un espace sûr, privé et où les normes d’hygiène sont respectées pour tirer et conserver le lait ainsi qu’un accès à des garderies à un coût abordable », a déclaré Phanel Habimana, le représentant de l’Oms au Cameroun. En plus de cela, « l’initiative « hôpitaux amis des bébés » a été lancée pour encourager les maternités du monde entier à adopter cette norme. On décerne le titre prestigieux d’être « amis des bébés » à celle qui applique les 10 conditions et respecte le code international de commercialisation des substituts du lait maternel », a ajouté le représentant de l’Oms.

Pour réussir les 10 conditions de l’allaitement maternel, les structures de santés, qui fournissent des services de maternités et de soins aux nouveaux nés, doivent …une politique d’allaitement maternel formulé par écrit. Elles doivent doter le personnel soignant des compétences nécessaires. Pour la mise en œuvre de cette politique, elles doivent aussi informer les femmes enceintes des avantages de l’allaitement maternel et les encourager à ne donner aucun aliment ni aucune boisson, autre que le lait maternel aux nouveau-nés sauf indications médicales contraire. Toutes ces informations ont été collectées hier 22 octobre 2019 au centre mère-enfant de la fondation Chantal Biya. C’était à l’occasion de la cérémonie de lancement de la semaine Camerounaise de l’allaitement maternel présidé par le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie sous le thème : « autonomiser les parents : faciliter l’allaitement ».

Vicky Tetga

Santé, Une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *