Can 2021 : Accélérer le rythme des travaux

C’est la principale recommandation faite à l’entreprise en charge de construction ou de réhabilitation des infrastructures sportives hier, à Bafoussam par le ministre des Sports.

La région de l’Ouest va accueillir en 2021 l’une des poules de la Coupe d’Afrique des Nations de football sur son territoire. A cet effet, cinq stades d’entraînements et un stade de compétition ont été retenus dans le cadre des préparatifs de cette fête du football continental. Au stade municipal de Mbouda, la ceinture de sécurité est visible. Les ouvriers s’attèlent à l’entretien du gazon qui affiche fière allure. La tribune de 1500 places connaît des travaux d’extension afin d’augmenter sa capacité d’accueil de 760 places de plus, sur le nombre initialement prévu. Ici, le problème d’approvisionnement en eau est un véritable frein à l’avancement des travaux. L’entreprise Cmec en charge du chantier a engagé la construction d’un forage afin d’accélérer les travaux. Au stade Mbouda, les travaux affichent un taux global de 51%. Les travaux d’accès à ce stade ayant fait l’objet de beaucoup de réserves au sein des différents membres du cabinet d’experts Caf lors de leur dernière visite est en construction. Au stade Omnisports de Bafoussam Tocket, avec une capacité d’accueil de 25000 places. Ici, on enregistre un taux global de 52%. Seules 10.000 chaises sont prévues. La tribune d’honneur a une capacité de 1000 places. Les travaux de la couverture métallique et d’éclairage ne sont pas encore engagés.

Au stade de Bandjoun, comme au stade annexe de Kouékong, la ceinture de sécurité est déjà en place. A Bandjoun, le préfet du Koung-khi a émis le voeu de voir les travaux d’extension de ce stade aboutir à un complexe Omnisports. Un chef-lieu de département qui souffre des problèmes d’infrastructures sportives. Ici, le taux de réalisation est de 60%. Au stade annexe de Kouékong, le taux d’avancement des travaux est de 62%. Au stade de municipal de Bamendzi, la ceinture de sécurité n’est pas encore en place. En ce lieu, l’entreprise Cmec annonce un taux de 63%. Au niveau du stade de compétition située à 24km du centreville de Bafoussam, les ouvriers sont concentrés sur les travaux d’aménagement extérieur. Les travaux de construction des parkings d’une capacité de 2280 véhicules sont en cours. Le taux de réalisation des parkings affiche 35%. A ce niveau, les problèmes des réseaux enterrés plombent l’évolution des travaux, selon les explications des responsables de l’entreprise. Dans chacun des stades, le problème de pose des mâts d’éclairage et d’écran géant s’impose.

Recommandations
Au regard du retard observé dans les différents stades, le ministre des Sports a prescrit aux responsables d’entreprises chargés des infrastructures sportives sur le site de Bafoussam, l’accélération des travaux, l’augmentation des effectifs sur les différents chantiers. Il a également insisté sur la mise en service des salles de pompages d’eau. Le Prof. Narcisse Mouelle Kombi a demandé à l’entreprise Cmec d’achever en urgence la pose des mâts d’éclairages et des écrans géants à Mbouda, au stade annexe de Kouékong et à Bandjoun. L’accélération des travaux préparatoires de la mise en oeuvre des charpentes métalliques et de couverture des différentes
tribunes des différents stades a été recommandée, avec un accent sur l’approvisionnement des chantiers en équipements et en matériaux importés afin de réduire les délais de livraison des différents stades en construction ou en réhabilitation. Il a été recommandé à l’entreprise, l’accélération des travaux des voiries et des réseaux divers.

Après avoir félicité l’entreprise pour la qualité des vestiaires, elle a reçu l’instruction d’achever les travaux de finition desdits équipements et surtout de l’éclairage des aires de jeux dans un bref délai. Toutefois, certaines indiscrétions annoncent déjà un « glissement ». Selon cette source, la date du 31 mars 2019 annoncée pour la livraison des différents chantiers ne sera plus respectée, à la demande adressée au patron des sports par l’entreprise Cmec en charge des travaux dans les différents stades.

Aurélien Kanouo

Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *