Chirurgien-dentiste : L’Ordre national plus moderne

Le bilan de cet ordre professionnel a été dressé hier.

L’Ordre national des chirurgiens-dentistes du Cameroun (Oncdc) était réuni hier jeudi 09 mai 2019 au siège de l’Ordre national des médecins du Cameroun à Yaoundé. C’était à l’occasion de sa traditionnelle Assemblée générale ordinaire. L’objectif était de débattre des différents problèmes de la profession afin de trouver des solutions. En terme des réalisations mises sous le signe de ‘’l’année de la modernisation’’, la présidente de l’Ordre, le Dr Chantal Tankou Sunou a dressé un bilan : « nous avons modernisé la charte graphique de l’Oncdc pour lui donner un aspect plus dynamique, avec le souci qu’il soit la véritable propriété de l’ensemble de la famille des chirurgiens-dentistes du Cameroun ; l’ensemble des données relatives à l’ordre est désormais sécurisé grâce à la numérisation et au stockage dans les clouds.

Ce qui nous permet de dire avec fierté que l’ordre s’est désormais arrimé aux normes internationales de l’archivage et du stockage. Il ne peut plus désormais perdre sa mémoire au Cameroun ». Le Dr Chantal Tankou Sunou ajoute aussi qu’une nouvelle carte professionnelle a été réalisée avec un design qui donne une certaine identité, un procédé et une matière qui en assure la pérennité. Un projet réalisé à la demande des plus jeunes. Le site web de l’Oncdc a été refait et modernisé de sorte de donner aux usagers du monde entier toutes les informations concernant l’Oncdc, les lois et la réglementation sur la profession. Il permet désormais de se préinscrire à l’ordre et de payer ses cotisations en ligne.

Des défis majeurs restent cependant à relever. Parmi les plus urgents, il y a la lutte contre l’exercice illégale de la profession ; le statut social futur des chirurgiens-dentistes. La lutte passe ainsi par la sensibilisation du grand public. La présidente de l’Oncdc explique : « il faut apprendre aux gens ce qu’est un vrai chirurgien-dentiste. Un chirurgien-dentiste qui a la compétence et la qualité est inscrit à l’Ordre national des chirurgiens dentistes. Ce qui est obligatoire pour exercer la profession.

L’ordre lui délivre un numéro qui lui est personnel et irremplaçable. Un numéro qui doit figurer sur tous ses supports physiques à l’exemple des ordonnances, papier en tête. Tous les praticiens qui n’ont pas ce numéro qui n’ont pas ce numéro d’ordre sont forcément à l’exercice illégal. Et le grand public doit le savoir pour pouvoir faire la différence ». L’Oncdc compte 487 chirurgiens reconnus (en exercice, retraités, décédée). L’Assemblée générale était présidée par le Secrétaire d’Etat auprès du ministère de la Santé publique, Alim Hayatou. Il représentait le ministre de la Santé publique.

Vicky Tetga

Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *