Cinéma : F. Lea Malle sort son premier long métrage

Tourné à Yaoundé et à Abong-Mbang avec un budget de 184 millions de F Cfa, « Innocent(e) » du réalisateur de 32 ans sera en avant-première le 23 décembre.

Dans les rues désertes d’Abong-Mbang, une adolescente de 17 ans erre le vêtement ensanglanté. Elle a été violée, affirme-t-elle. Mais le bourreau n’est pas n’importe qui. C’est une personnalité publique bien connue du monde politique. Joséphine Mbuntcha, la jeune gendarme chargée de l’enquête sent très vite qu’elle est au cœur d’une affaire peu ordinaire. Saura-t-elle résoudre cette enquête alors même que son couple bat de l’aille et qu’il faut sauver 10 ans d’amour ?
Voilà pour l’intrigue d’« Innocent(e) », un long-métrage d’1h40 minutes produit par Inception art et com, la maison de production créée en 2016 par Franck Thierry Lea Malle. Le film parle de justice dans une société éclaboussée par de nombreux scandales sexuels, crimes rituels et où la présomption d’innocence est régulièrement bafouée.

Les médias invités à la conférence de présentation du film ont eu le privilège de regarder les 15 premières minutes de cette fiction qui ambitionne de réconcilier le public camerounais avec le cinéma en salle. L Un film policier aux allures de triller captivant. Les premières images d’« Innocent(e) » laissent entrevoir le soin qui a été apporté à la qualité des images et du son. Il faut dire que Lea Malle s’est entouré de 300 personnes pour un tournage de plus de six mois dans les villes de Yaoundé et Abong-Mbang. 184 millions de F Cfa ont été nécessaires pour réaliser une fiction répondant aux normes internationales.
« Nous avons voulu un film à la hauteur des attentes du public. Un film de qualité qui respecte les normes internationales. Les camerounais sont friands d’images qui les ressemblent. Nous avons espoir que notre message cinématographique passera », souhaite Franck Thierry Lea Malle. Pour cela, il s’est appuyé sur acteurs professionnels et de jeunes pousses talentueuses.

Virginie Ehana qui campe le rôle de Joséphine Mbuntcha a été choisie après un casting difficile. Elle est à son 3ème rôle sous la direction de Franck Thierry Lea Malle. Entre l’actrice et son réalisateur, il existe une belle complicité artistique. Sous la peau du personnage Angèle Mdomb, la jeune Fidèle Ngo Bayigbedeg est une pépite en constante progression. Le public la découvre dans « Angles » le dernier court-métrage de Franck Thierry Lea Malle. Pour ce second rôle, elle s’est donnée à cœur joie. Quant au reste du casting, Tatiana Matip, Eshu Rigo, Axel Abessolo ont cette capacité à jouer des rôles de composition loin de leur registre habituel. Ce qui est à coup sûr un plus pour cette production. L’équipe technique était aussi composée de professionnels passionnés comme Jean-Marc Cedot, chef opérateur son, Nathalie Pusch, directrice de la photographie, Rosine Nkem, chef décoratrice, Jeanne Ngo Ndap, chef costumière. « Innocent(e) » sera en avant-première le 23 décembre au palais des congrès. Le billet s’achète à 10 000 F Cfa.

Elsa Kane

Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *