Cinéma : Une 8ème édition diversifiée

Le Festico a donné à voir une belle brochette de films, séries et web-séries. L’humour était aussi au rendez-vous avec une présence remarquée des femmes dans le stand-up.

Le festival international des Images comiques, Festico, s’est tenu dans une belle ambiance du 23 au 27 juin à Yaoundé et dans 4 autres villes du Centre dont Obala et Mfou. Malgré la maladie à coronavirus, les passionnés du genre ont fait le déplacement de la Fondation Solomon Tadeng Mun. Chacun ayant pris soin au préalable de se munir de son cache-nez et d’un gel hydro alcoolique. 50 personnes ont été acceptées par séance dans le respect des mesures barrières en vigueur. Cette édition du Festico était aussi particulière en raison des innovations apportées. L’objectif selon Kevine Islavia Kemayou, la directrice déléguée du festival:
« Fidéliser les premiers festivaliers et conquérir d’autre public ». L’innovation majeure de cette 8ème édition est la tenue du 1èr marché du scénario d’Afrique central ou « Script shopping », porté par l’Association des scénaristes professionnels du Cameroun, Extérieur Jour, en partenariat avec le Festico. Le but de cette plateforme d’après Steve Kouonang le président d’Extérieur Jour est d’aider les éventuels porteurs d’idées, scénaristes amateurs ou professionnels à aller à la rencontre des producteurs. Les idées de films sur le Cameroun ou l’Afrique ne manquent pas. Mais bien souvent, les porteurs d’idées ne savent pas comment ni où vendre leur idée. Le « Script shopping » se présente donc comme un facilitateur. Mieux un atout de poids pour convaincre les producteurs de ce que le genre comique vaut autant que le drame.

Humour à gogo
La programmation du Festico s’améliore au fil des éditions, cette année, Ferdinand Sylvère Engo, le délégué général du festival et son équipe ont proposé une vingtaine de films comiques d’Afrique et d’Europe. Chaque soirée était consacrée à un type de cinéma. Les festivaliers ont pu vivre des moments, « films d’animation comiques », « séries » et «Webséries ». Des longs et courts métrages avec « Zero Stress » et « Love Maker » de Boris Kapdenou, Togo, « Un day De Matta » d’Antoine Onomo, « Les papes » de Djemeli Lekpa Gervais, etc.

C’est une tradition au Festico. Des prix sont décernés à chaque édition à certains professionnels du cinéma pour leur œuvres ou actions en faveur du 7ème art. Cette année, le prix « yes papa’ »a été décerné à Isacar Yinkou dit issa Yinkou, acteur et comédien. Le Festico, c’est aussi le festival de l’humour et du stand-Up. Les humoristes Hamadou Bouna, Hervé Nana, Kankan Junior, Bertrand Kede ont partagé fous rires et blagues à gogo. On a aussi apprécié la percée des femmes dans l’humour avec Simo Kaping et Moumou l’internationale, respectivement maitresses des cérémonies de l’ouverture et de la clôture du Festico.

Elsa Kane

Culture, Une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *