Complexe sportif d’Olembe : La pelouse et la piste d’athlétisme prennent corps

La visite effectuée par le ministre des Sports, le Pr Narcisse Mouelle Kombi a permis de noter des avancées notables sur cette infrastructure hier, 23 juillet 2020.

Cauf retournement des situations, telles qu’on a été souvent habitué, les travaux se déroulant en ce moment sur le Complexe sportif d’Olembe donnent de l’espoir. L’on a pu évaluer l’avancement des travaux effectués par l’entreprise Magil Construction hier, 23 juillet 2022, presqu’un mois après la visite qu’avait effectué le Pr Narcisse Mouelle Kombi, le 27 juin dernier. Il y avait de l’activité à tous les angles du stade principal au passage du patron des Sports. L’on a été frappé d’entrée par les travaux terminés au vomitoire, la grande esplanade donnant accès directe à l’intérieur du stade, au-dessus du centre commercial, avec toute la surface entièrement bétonnée. C’est une œuvre de l’entreprise Razel, partenaire de Magil, qui s’occupe des travaux de génie civil, dont les finitions sont bien visibles, avec une circulation aisée autour du stade. De part et d’autre de cette esplanade, sont visibles les deux stades annexes, dont la splendeur de chaque pelouse et des tribunes flamboyantes font croire que tout avance progressivement, avec de grands mâts d’éclairage qui attendent d’être fixés en position verticale. La clôture en grille du stade annexe B est aussi bien avancée et frappe à l’œil.

Une fois à l’intérieur du stade, l’on a été frappé par le gazon plus verdoyant sur la pelouse après un mois, avec des filets installés sur les goals, le tout protégé par le ruban de sécurité. L’on a très vite remarqué que le pourtour de l’aire de jeu n terre le 27 juin dernier, a déjà pris les allures de piste d’athlétisme avec une première couche de béton. A l’autre bout, l’engin devant servir de poser l’asphalte en enrobé était déjà positionné. Traduction de ce que la pose de cette couche de bitume sur laquelle l’on posera le tartan est imminente. C’est l’entreprise Gregory, sous-traitante de Magil, qui s’occupe de cet espace aire de jeu et piste d’athlétisme. Dans les tribunes, tous les sièges ont été installés. Mais, les travaux se poursuivaient au niveau des tribunes spécialisées. Les travaux dans l’espace médias sont effectués par l’entreprise Optimum, elle aussi sous-traitante de Magil. Le ministre des Sports a pu apprécier les installations d’une position commentateur témoin, avec tout l’appareillage nécessaire pour la presse. A ce niveau, l’on indique que la fin des travaux est projetée pour les mois de septembre, octobre. Les travaux dans la zone présidentielle se poursuivent, avec la séparation des espaces VIP et VVIP. L’on a pu noter à l’intérieur du stade la pose déjà effectuée de toutes les caméras et appareils de sonorisation.

La façade externe de cette zone Ouest déjà achevée
La visite de l’infrastructure au centre commercial a permis de remarquer le compartimentage des espaces qui se poursuit ; la circulation dorénavant aisée. Même les véhicules circulent dans les couloirs de ce centre commercial. A côté du centre commercial l’on a pu voir également la séparation des trois salles de cinéma avec les rails métalliques déjà installés. Tout comme les espaces de restauration aussi apparents. Ressortant par l’arrière de la tribune présidentielle, ce qui frappe est la façade externe de cette zone Ouest déjà achevée, donnant la possibilité d’avoir une vue panoramique de la décoration en brique de terre cuite sans échafaudage comme lors de la visite du 27 juin dernier.

Le ministre des Sports, accompagné du Gouverneur de la région du Centre Nasseri Paul Bea, par ailleurs président du Comité des sites de Yaoundé, et d’autres responsables du ministère, ont arpenté les allées, couloirs et escaliers, avec pour guide Marc Debandt, le chef de projet de construction de cette infrastructure, qui, à chaque arrêt, donnait des explications sur l’évolution des travaux. Une visite qui a duré près d’une heure et trente minutes. Ces visites répétées que maître d’ouvrage qui est le ministre des Sports permettent de pouvoir évaluer l’avancement des travaux, afin d’éviter des surprises telles que l’on en a vues sur ce chantier.

Achille Chountsa

Sports, Une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *