Complexe sportif d’Olembe : Magil annonce la fin des travaux pour novembre

C’est la promesse faite par les responsables de cette entreprise lors de la visite du chantier par le ministre des Sports vendredi 26 juin dernier.

Une chose est sûre, l’entreprise Magil ne livrera plus les travaux de construction du stade d’Olembe le mois prochain, en juillet 2020, comme l’avait promis Franck Mathière, le vice-président chargé des opérations internationales de cette entreprise, au moment où il prenait possession du chantier le 3 décembre 2919. L’autre évidence est l’avancée notable des travaux dans ce Complexe sportif, pour ce qui est du stade principal, est deux terrains annexes, du centre commercial et de l’hôtel cinq étoiles de 70 chambres. L’autre constat fait vendredi dernier, 26 juin 2020, est la présence de Marc Debandt, le premier directeur de projet au démarrage de ce chantier avec Gruppo Piccini, l’entreprise italienne, avant de démissionner quelques temps après. Magil est allé chercher ce Belge pour qu’il revienne conduire es travaux de ce complexe comme chef de projet. C’est la visite du Pr Narcisse Mouelle Kombi, le ministre des Sports, vendredi, 26 juin 2020, qui a permis de constater ces avancées sur le chantier.

La première curiosité au cours de cette visite, est qu’à l’intérieur du stade principal, on a l’impression qu’on est déjà dans une véritable arène de football. Une pelouse verdoyante sur l’aire de jeu, avec des buts déjà fixés, même si ce gazon nécessite encore quelques temps pour être à maturité. Sur cette pelouse, des ouvriers s’activaient à tondre ce gazon. A côté, c’est la piste d’athlétisme en préparation, avec du béton au sol, pour attendre la pose du tartan au mois d’août tel qu’indiqué par les responsables de Magil. Les travaux de la tribune présidentielle ont aussi évolué, avec des baies vitrées déjà installées, tout comme les différentes cabines de sécurité et de retransmission des matchs. Les travaux du centre commercial incorporé au stade avancent aussi. Dans le couloir, l’on peut déjà voir la configuration des boutiques en baies vitrées. De même, les travaux de construction de l’hôtel cinq étoiles de 70 chambres sont en cours. Une chambre témoin flamboyante a été présentée aux visiteurs, équipée des installations sanitaires.

Sortant de la tribune présidentielle, l’on est frappé par le revêtement externe de cette façade de couleur ocre donnant déjà une belle allure. Le montage des éléments devant sur la structure métallique du reste de la façade extérieure devant se présenter en peau de pangolin donnera alors les allures du stade tant attendu. Un échantillon de ces éléments montés sur un panneau a été présenté au ministre des Sport dans la cour du bloc administratif de Magil. Les deux terrains annexes présentent fière allure, avec des tribunes de 1000 places chacune, du gazon verdoyant sur chaque aire de jeu. C’est une œuvre de l’entreprise Razel, en qualité de sous-traitant. C’est cette entreprise bien connue qui s’occupe aussi des plateformes en béton et en goudron enrobé d’accueil donnant accès aux différentes infrastructures. Des travaux donnant déjà une aération et une visibilité sur les différents accès. Sur le chantier, l’on a noté la présence d’ouvriers en bon nombre, 1000, selon les responsables de Magil.

De l’avis d’observateurs, si les travaux ne connaissent plus un ralentissement l’on pourrait voir (enfin) ce stade être livré à date de fin novembre 2020 comme l’annoncent les responsables de l’entreprise Magil. Du moins, pour ce qui concerne les infrastructures contenues dans le cahier de charges de la Confédération africaine de football (Caf), à savoir le stade principal et les deux terrains annexes. La pandémie du coronavirus est venue bouleverser le calendrier des compétions internationales. Ce qui risque probablement rallonger les délais de préparation et de l’organisation de la prochaine Can au Cameroun. Jusqu’à présent, elle était programmée pour janvier 2021. Sauf qu’avec les bouleversements des calendriers internationaux, la Caf risque de revoir aussi les dates de ses compétitions. La réunion de son Comité exécutif de demain mardi, 30 juin apportera plus d’éclairage.

Réaction

“De bonnes raisons d’être optimistes”
Pr Narcisse Mouelle Kombi, le ministre des Sports

Au regard des évolutions positives, des avancées notables, visibles sur l’aire de jeu traçable, au niveau des travaux de divers compartiments tels le centre commercial, dont les travaux ont été relancés, des tribunes qui sont quasiment prêtes, nous avons de bonnes raisons de demeurer et d’être optimistes quant à l’issue des travaux dans les délais convenus, malgré le cas de force majeure qu’a constitué la pandémie du coronavirus. Les travaux évoluent à un bon rythme et dans la mesure où il reste un certain pourcentage de travaux à réaliser, nous encourageons fermement l’entreprise Magil à appuyer davantage sur l’accélé rateur, à accroître le rythme.

Maintenant qu’il y a une espèce d’embellie dans le ciel au propre comme au figuré, dans la mesure où des équipes étaient bloquées à l’étranger, compte tenu des restrictions dues aux fermetures des frontières. Maintenant que ces restrictions sont levées progressivement, nous voulons encourager l’entreprise Magil à aller de l’avant dans cette voie, pour que les objectifs assignés par le président de la République, qui suit particulièrement les travaux du Complexe sportif d’Olembe, soient atteints à bon terme.

Achille Chountsa

Sports, Une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *