Discours de haine : Les 30 recommandations des journalistes politiques

Le forum des chefs de rédaction des médias a porté sur la consolidation des processus électoraux.

Dans le contexte actuel empreint de crises sociopolitique et sécuritaire, à la fois post et préélectoral, le Bureau régional Unesco Afrique centrale en collaboration avec le Club des Journalistes politiques du Cameroun (ClubPo) a organisé les 8 et 9 mai à Kribi, le Forum des chefs de rédaction et de desks politiques des médias sur la thématique de la consolidation des processus électoraux et post électoraux pacifiques. Au terme des travaux de jours, 30 mesures ont été proposées pour mettre un terme à la propagation des discours haineux, des fausses nouvelles dans les médias traditionnels et les réseaux sociaux et, surtout, de mieux préparer les prochaines élections législatives, municipales voire régionales. Ces 30 recommandations invitent, entre autres, le journaliste camerounais à éviter la situation de double ligne éditoriale, à être tolérant dans la discussion, à renforcer le pouvoir du Conseil national de la communication (Cnc) et ses ressources matérielles, financières et humaines.

Les préalables portent aussi sur la révision du cadre juridique des élections, le renforcement de la collaboration entre le Cnc et les médias ; le maintien de l’équilibre entre la liberté d’expression et la responsabilité sociale ; la dénonciation publique des discours racistes, irrespectueux et haineux, l’éducation aux médias et à l’information auprès des populations ; la mise sur pied d’un système de monotoring ; la sensibilisation des futurs journalistes dès la base ou l’école de formation , la promotion de la communication non violente et l’invitation du journaliste à discriminer ce qu’il doit dire, etc.
Le Forum de Kribi s’inscrit dans le cadre du Projet de renforcement des capacités à l’appui de la conduite de processus électoral pacifique et de la cohésion sociale au Cameroun, financé par le Fond de consolidation de la Paix (Peace Building Fund). A Kribi, les journalistes ont mené une réflexion critique sur les pratiques observées pendant les dernières élections présidentielles afin de formuler des recommandations pour le plein essor et la viabilité des médias.

L’idée pour reprendre, Rodrigue Tongue, le président du ClubPo, est de trouver des armes pour mieux affronter les prochaines élections. Selon Roland Onana, le responsable de la Coordination et du partenariat, par ailleurs porte-parole de l’Unesco, l’idée était d’organiser une série d’activités pour examiner ce qui n’a pas marché. Pour lui, la rencontre qui n’était pas un tribunal avait pour but de passer deux jours en bonne intelligence dans une discussion de paix. Les travaux placés sous l’égide des dinosaures de la communication comme le Pr Daniel Anicet Noah portaient pour l’essentiel sur les principes de base pour les médias et les élections, les normes médiatiques pendant les élections, l’accès aux médias, le temps d’antenne et la communication des résultats d’élections; la propagation des discours haineux et manipulatoires.

Jean-Philippe Nguemeta

Communication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *