Ecrans Noirs 2019 : 92 films en compétition

La 23ème édition de ce festival international se tient du samedi 13 au 20 juillet à Yaoundé avec des innovations à la clé.

La compétition sera lancée ce samedi avec la cérémonie d’ouverture au palais des congrès de Yaoundé. 92 films sont en lice dans 11 catégories : longs métrages internationaux, documentaires internationaux, courts métrages internationaux, documentaires Afrique centrale, longs métrages Afrique centrale, courts métrages Afrique Centrale, longs métrages camerounais, documentaires camerounais, courts métrages camerounais, séries télévisées et films étrangers. S’agissant des films et séries camerounais retenus, on peut citer : « Les armes miraculeuses » de Jean-Pierre Bekolo, « Le future dans le retro » de JeanMarie Teno, « Mémoire d’un patriote » de Chantal Julie Nlend, « Notre mouton bien aimé » de Francine Kemegni, etc. Le comité d’organisation du festival à la tête duquel se trouve, Basseck Ba Kobhio le délégué général du Festival annonce la présence des stars du cinéma africain. L’acteur ghanéen John Dumelo et le franco-camerounais Thomas Ngijol sont ainsi cités comme invités « Vip ».

Les activités des festivals seront meublées par : un colloque international sur la création cinématographique africaine. Il sera animé par des chercheurs, des critiques et des professionnels du cinéma et des intellectuels de divers horizons. Le marché du film qui sera à sa troisième édition est également prévu. La particularité de ce marché est le lancement d’un concours de scénario d’Afrique centrale et les rencontres entre vendeurs, acheteurs de contenus cinématographiques et audiovisuels et les programmateurs de festivals. Chaque année, le festival Ecrans Noirs et le Goethe institut organisent le concours « 10 jours pour un film » mettant en compétition des cinéastes de moins de 30 ans. Cette année les 3 finalistes sont : Joseph Raphaël Akama pour « Western », Fonjang Mekano Chia avec « My future self » et Fembe Bekoe Mbeng (Nene), réalisatrice de « Ngondo’h ». A 500 F Cfa la séance et 5000 F Cfa la semaine, les films seront programmés dans différentes salles. Notamment : au palais des congrès, au Goethe Institut, à Sita Bella.

Elsa Kane

Culture, Une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *