Elite One : Apejes gagne à l’extérieur

L’équipe de Mfou a battu Feutcheu Fc de Bandjoun par 2 buts à 1 hier, au stade du Cenajes de Dschang.

Il y a des défaites qui, loin de tétaniser une équipe, la dopent plutôt. Apejes de Mfou a donné cette preuve hier au stade du Cenajes de Dschang, face à Feutcheu Fc de Djiko Bandjoun. C’était en match comptant pour la 2ème journée du championnat professionnel Elite One. La défaite de dimanche dernier à domicile (0-1) face à Panthère du Ndé a eu le don de doper la formation d’Apejes, appelée à jouer en déplacement hier, pour le match suivant. Feutcheu Fc de Bandjoun avait réussi lors de la première journée à imposer un score de parité (1-1) à Garoua contre Coton sport. L’on avait alors deux équipes dont l’une en confiance et l’autre dans le doute. Et ce doute s’est accentué sur le terrain dès la 10ème minute de jeu par l’ouverture du score par Feutcheu Fc. Un but inscrit pas Junior Djakba, l’attaquant des locaux. A partir de ce moment, le jeu s’est équilibré au milieu de terrain. Les joueurs d’Apejes vont se montrer plus appliqués et vont obtenir l’égalisation par Etoumban, sur une frappe lourde.

Les deux équipes vont continuer à se neutraliser jusqu’à cette occasion de but en faveur d’Apejes. Akoh (81ème) ne va pas la laisser passer. Il va réussir à tromper le gardien de buts de Feutcheu Fc. Après cette avance au score, l’on a observé les deux présidents de clubs qui ne tenaient plus sur leurs sièges. Léon Aimé Zang d’Apejes et Joseph Feutcheu du club éponyme, vont donner de la voix à leurs poulains à travers la grille de séparation de l’aire de jeu et la main courante. Les minutes vont très vite s’égrainer jusqu’au coup de sifflet final. Guy Djiepnang, l’entraîneur de Feutcheu Fc, n’a pas été tendre envers ses joueurs à la fin du match. Ils sont coupables à ses yeux de cette défaite. « On ne va pas revenir sur des erreurs individuelles de concentration.

Je pense qu’on aurait pu, au moins rentrer avec le point du match nul. C’est inconcevable et impardonnable qu’à ce niveau, il y ait de telles erreurs individuelles. Nous avons pris acte. Nous allons essayer de rectifier le tir pour que dès la prochaine journée, nous puissions donner du plaisir à nos supporters. Il est aussi possible qu’il y ait eu ce manque de fraîcheur physique, avec plus de 3000 kilomètres de route en trois jours de voyage, pour venir jouer deux jours après. On s’attendait un peu à ça vers la fin du match. Mais, il y avait la possibilité avant de marquer le but de la différence. On ne dira pas que c’est la fatigue qui est à l’origine des erreurs individuelles. Nous avons pris conscience et on va essayer de rectifier le tir », a-t-il confié chez nos confrères présents à Dcshang.

Par contre, Emma Ndongo, le nouvel entraîneur d’Apejes, avait encore en travaers de la gorge, la défaite du premier match et tenait à faire la différence. Pour cela, il a bien préparé son équipe : « nous sortons d’une défaite, qui a été une pilule amère à avaler pour nous. Nous nous sommes bien préparés pour ce match et nous avons eu en face un adversaire qui nous a embêtés. Sachant que cet adversaire sort d’un match nul à Garoua, il fallait bien se préparer. Il nous fallait mettre alors un dispositif plus conquérant en place pour répondre plus physiquement sur le terrain et techniquement aussi. Nous avons pris le but à la 10ème minute de jeu et nous avons demandé aux enfants d’être un peu plus calmes et de ne pas tomber dans la peur du match à l’extérieur. Ce terrain n’est pas le nôtre, ni pour Feutcheu. On a eu la chance que le climat a été clément et sur le terrain, ça jouait. Il était question d’être solide défensivement et après la médiane accélérer le jeu. C’est à ce niveau que nous avons fait la différence pour gagner ce match ».

A.C

Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *