Essai : Le remède pour la paix de Manaouda Malachie

Dans le livre «Solidarité internationale et devoir de paix » qui vient de paraître aux Editions Tropique, l’auteur s’intéresse aux diverses initiatives internationales visant à éviter ou résoudre les conflits.

En ce début de 21e siècle, la paix est loin d’être un acquis. Plusieurs menaces de divers ordres pèsent sur elle. A divers endroits dans le monde, des conflits perdurent et ont nécessité l’intervention de certains acteurs. «A l’issue des importantes interventions de la communauté internationale récemment en Irak, en Libye, en Côte d’Ivoire et des engagements de certains pays auprès des populations maliennes et syriennes, la conclusion qui s’impose est qu’on n’aurait jamais dû en arriver là», écrit Manaouda Malachie. La paix, ou plutôt le devoir de paix, est en effet au cœur de l’essai qui vient de paraître aux Editions Tropiques à Yaoundé. Et cette paix passe par la solidarité entre Etats. L’ouvrage s’intitule « Solidarité internationale et devoir de paix » et est l’aboutissement de la recherche menée par l’actuel ministre de la Santé publique en vue de l’obtention d’un Phd en sciences politiques, option relations internationales au Madison International Institute. Le sujet n’a pas été choisi au hasard et l’auteur justifie son importance par son actualité. «L’importance et l’intérêt scientifique d’une recherche comme celle portant sur «la solidarité internationale et le devoir de paix» tient au fait qu’il est d’actualité. On note aujourd’hui un vaste mouvement d’opérations sous-régionales, régionales et internationales en faveur du maintien de la paix au nom de la solidarité internationale », écrit-il.

L’ouvrage de 434 pages est divisé en trois parties qui tendent à répondre aux questions suivantes : qu’estce qui sous-tend le maintien de la paix internationale ? Qu’est-ce qui motive les sujets du droit international ? Comment s’exerce la solidarité nationale aujourd’hui ? La question de la solidarité internationale pour contribuer à la paix dans le monde est abordée à travers des exemples concrets pris dans divers continents.
Depuis la mise sur pied de la Sdn, l’auteur évoque les différentes initiatives de regroupement des Etats pour maintenir la paix (ONU, OUA, puis UA, etc.) «Les réponses aux situations de crise ne pourraient toutefois se limiter au seul registre sécuritaire. L’un des remèdes aux conflits consiste sans doute à les prévenir par un investissement en amont, en s’attaquant aux enjeux plus profonds de la gouvernance, du développement et de la mise en place d’institutions politiques légitimes garantes d’une paix durable », conclut Manaouda Malachie.

Né en 1973 à Mokolo dans le département du Mayo-Tsanaga, région de l’Extrême-Nord, l’auteur a suivi des études de droit à l’université de Ngaoundéré, avant d’être admis à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam), qu’il a quittée comme major de la promotion 1998-2000. Il a été plusieurs fois auditeur à l’Ecole nationale d’administration de Paris et est également passé par le Centre canadien de la recherche et d’appui à la gouvernance des organisations publiques (Ccragop). Sur le plan professionnel, Manaouda Malachie a commencé sa carrière dans les services du Premier ministre. Il ira ensuite à la présidence de la République où il sera pendant près de dix ans attaché à la division des affaires organiques. Il sera ensuite secrétaire général du ministère des Arts et de la Culture, du ministère de l’Eau et de l’Energie, du ministère du Commerce, puis ministre de la Santé publique.
Jules Romuald Nkonlak

Titre : Solidarité internationale et devoir de paix
Auteur : Manaouda Malachie
Éditions Tropiques, mars 2020
Prix de vente public : 10 000 FCFA couverture souple, 20 000 FCFA couverture cartonnée.

Opinion, Une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *