Franck Mathiere : “Ce chantier-là évolue tous les jours”

Le vice-président des opérations internationales de Magil est confiant quant à la livraison des travaux liés à la Can dans les délais.

Comment avez-vous réussi à convaincre Marc Debandt à revenir sur ce chantier ?
Il n’a pas été très difficile de convaincre Marc Debandt pour qu’il revienne sur ce chantier qu’il a démarré depuis sa fondation. C’est un chantier qui le tenait à cœur. Sa volonté n’était pas trop de venir rejoindre Magil, mais de bien pouvoir finir le chantier. Accueillir Marc Debandt dans notre Groupe, avec notre philosophie ne fait que lui rendre le plus grand sourire.

Qu’est-ce qui vous a motivé à aller le chercher ?
Pour le projet, comme on l’avait expliqué depuis le début, on allait recruter un directeur de projet à infrastructure sportive. Comme je vous l’avais indiqué, mon rôle n’était pas de diriger le projet, mais de bien conduire les opérations dans le monde. Donc, Marc Debandt était le candidat idéal. Il connaissait le projet ; il connaissait le Cameroun et encore une fois, tous les gens qu’on a rencontrés ont connu Marc ; ils étaient plus qu’enjoués de le recevoir et de l’accueillir à nouveau.

Etes-vous rassuré que ce chantier sera livré à date comme le dit monsieur le ministre ?
On n’est pas rassuré ; on ne fait qu’y croire. Ce chantier-là évolue tous les jours. Vous pouvez voir la différence d’il y a quatre mois, deux mois, un mois. On ne fait qu’aller vers l’avant. Aujourd’hui, le stade principal est à plus de 87% ; les deux annexes sont à 90% ; et on pense même les livrer en avance pour que le ministère des Sports puisse en bénéficier durant l’été. Aujourd’hui, le stade présente fière allure. Vous voyez les sièges qui sont totalement posés et on fait les modifications qui ont été demandés par la présidence. L’aire de jeu, dans un mois on va commencer à la drainer. La piste d’athlétisme sera faite au mois d’août, donc, pendant la petite saison sèche. Donc, on n’a pas d’inquiétudes.

Rencontrez-vous encore quelques soucis pour faire avancer le chantier ?
Les sujets qu’on a abordés aujourd’hui avec M. le ministre étaient Eneo et Camwater. Ce sont les sujets redondants sur les projets infrastructures. Eneo et Camwater ont pris des engagements et nous sommes rassurés.

Propos recueillis par A.C

Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *