Haschou Kerrido : Son talent enfin reconnu

Après avoir tout prouvé au Cameroun, il a fallu que le gardien de buts de 25 ans s’exile en Guinée Conakry pour goûter à une sélection chez les Lions A.

Neuf années de présence au championnat de Ligue 1 du Cameroun, trois équipes (Unisport de Bafang, Les Astres de Douala et Dragon de Yaoundé), quatre fois désigné meilleur gardien du championnat, sept buts marqués (par penalties, coups francs ou encore sur des tirs depuis sa surface), voilà les quelques lignes en gras du CV de ce gardien de buts au profil atypique que viennent d’appeler Toni Conceiçao et Jacques Songo’o dans les Lions Indomptables du Cameroun. Et pourtant, c’est las d’attendre une reconnaissance de son talent dans son pays, que le gardien de buts Haschou Kerrido a fait ses valises pour la Guinée, où le Général d’armées Mathurin Bangoura, président de la Ligue de football guinéen, Vice-président de la fédération Guinéenne et Gouverneur de la région de Conakry lui a déroulé le tapis rouge. Haschou Kerrido n’avait même pas encore commencé à jouer le championnat, que les autorités guinéennes l’ont approché pour une éventuelle signature de la nationalité : « A partir du deuxième match amical à l’intersaison, j’avais déjà les responsables de la fédération guinéenne qui sont venus me contacter pour me demander si j’avais déjà joué avec les A du Cameroun.

Quand je leur ai répondu par la négative, ils ont multiplié leur attention. Une cour assidue à laquelle le gardien de buts de 25 ans a répondu : « Je vais contacter ma famille, je réfléchirai avec mes parents ». La liste des Lions Indomptables appelés pour les deux matches face au Cap Vert et au Rwanda des 13 et 17 novembre 2019 est tombée pour arrêter net les velléités des autorités guinéennes. Ce natif de Douala, Bonamikano à Akwa dans le 1er arrondissement de la capitale économique présente un profil atypique depuis la naissance. Son nom est déjà une curiosité :
« L’ancien maire de la ville de Mamfé était un ami de mon père. Quand je suis né (le 2 juin 1994 à Yaoundé, ndlr), Mon père Moudoumbou Njanga me donne le nom de son ami». Le troisième enfant d’une fratrie de trois va suivre son grand frère Eboa Moundoumbou, qui évolue au poste de gardien de but dans le CETEF de Bonaberi. Malgré sa très petite taille, il débutera au Tonnerre Kalara Club de Yaoundé chez les juniors comme gardien de But, puis à Lausanne de Yaoundé qu’il accompagne en Ligue 1, avant de poser ses valises dans l’Unisport de Bafang, les Astres de Douala et enfin Dragon de Yaoundé.

J’ai porté le brassard en équipe nationale junior Kerrido Haschou sera retenu en 2013 chez les juniors au tournoi de la Francophonie à Nice en France : « J’étais capitaine des Lions Juniors de cette époque, pour cette compétition. Mais un entraîneur a déclaré publiquement que je ne pouvais être appelé chez les A’ à cause de ma taille. Une déclaration qui, il faut l’avouer, m’a un peu découragé », jusqu’à cet « exil » en Guinée où deux journées de championnat auront suffi : « En venant en Guinée, j’avais définitivement tourné le dos aux sélections par rapport aux frustrations. Je voulais un nouveau challenge. Dieu merci, voilà la sélection ». Les 174 centimètres de ce gardien atypique ne sont que l’un des derniers critères à considérer, loin derrière son coup de pied et son adresse qui font de lui depuis des années, un des tireurs de coups-francs et de penalties de son équipe, à des moments critiques de certaines rencontres.

David Eyenguè

Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *