Jubilé de Victorine Fomum : Six mois pour célébrer la performance

Les détails sur l’organisation de l’événement ont été donnés hier, 17 février 2020 au cours de l’installation des Commissions au siège de l’Anafoot, à Yaoundé.

Pour avoir marqué le sport de son talent à travers les lauriers remportés. Pour avoir pratiqué une dizaine de disciplines sportives et avoir remporté des trophées et médailles sur le plan national et international, Victorine Fomum, connue sous plusieurs casquettes, s’est reconvertie dans l’administration du sport. Mais, elle veut marquer à sa façon son retrait des arènes de sports en tant que pratiquante, à travers l’organisation d’un jubilé. « J’ai au total 60 médailles, 50 trophées, 12 Awards dans sept disciplines.

Ces médailles sont celles que j’ai pu remporter dans les sports individuels. Mais, j’ai aussi fait des sports collectifs. Et les trophées remportés sont restés dans les établissements et institutions où je suis passée. Donc, c’est plus de 100 médailles et autant de trophées », a-t-elle confié lundi, 17 février 2020 au cours de l’installation des membres d’une dizaine de commissions mises en place pour l’organisation de ce jubilé Fomum Victorine (Jufo). C’était au siège de l’Anafoot, dont le directeur général Carl Enow Ngachu est le président du Comité d’organisation. Pour quelqu’un qui a chez elle tout un pan de mur bardé de trophées et médailles en plusieurs disciplines sportives, on se demande comment ça va se passer.

Ce jubilé va s’étendre sur une période de six mois dans les villes de Yaoundé, Bamenda et Buea. Les activités s’articuleront autour de plusieurs disciplines sportives dont le football que Victorine Fomum a pratiqué comme joueuse et ensuite entraîneur, le patin à roulettes, le marathon, le judo, le volleyball, le tennis de table, entre autres. Sur les raisons du choix de ces trois villes, Power, comme on l’appelle, explique : « J’ai commencé ma vie à Bamenda. J’ai continué à Buea, là où j’ai fait des merveilles avec le patin à roulettes. Ceux qui connaissent Bamenda savent que je partais de Up-Station pour la ville. A Buea, après le décès de mon père, je n’avais plus d’argent. C’était le patin à roulettes mon moyen de locomotion pour économiser. J’ai aussi pris part à l’ascension du Mont Cameroun. Donc, toute la communauté universitaire, c’est aussi ma famille.

J’ai fait aussi autant de temps à Yaoundé. C’est pour cela que j’ai choisi ces trois villes qui m’ont façonné et bénis dans mes activités. Ces villes doivent savoir que je leur suis reconnaissante en leur disant merci ». Les activités vont commencer dès ce mois de février, avec la descente dans des établissements scolaires. « J’ai commencé à être championne étant au lycée. On va commencer à parler aux enfants. C’est la violence totale chez les enfants. Si tous les professeurs de sports ou les champions dans les établissements faisaient la violence, l’école devrait être celle de combat aujourd’hui. Mais, comme les sportifs sont d’abord disciplinés, nous devons leur dire qu’il faut pratiquer le sport pour être un champion. Et pour cela, il faut être discipliné, patriote, avoir l’esprit de Fair-play ; dire non à la drogue. C’est ce que nous allons essayer de dire aux enfants », promet Fomum.

De même, des actions seront menées en direction des femmes. Ce qui justifie d’ailleurs le thème choisi pour célébrer ce jubilé. « Ce n’est pas seulement la fête qu’on fera. On veut encourager, développer, cultiver le patriotisme dans notre pays. « La contribution de la femme dans le sport, pour l’émergence du Cameroun à travers la paix et la solidarité ». Notre pays a beaucoup de contextes et en tant que femme qui a connu les hauts et les bas, c’est ça qui fait la société. C’est pour cela qu’il faut être téméraire, rigoureux pour pouvoir tenir », conseille l’ancienne championne d’Afrique de tennis de table. C’est une véritable icône du sport, qui s’apprête à quitter la scène pour d’autres horizons, mais tiens à laisser un héritage.

Achille Chountsa

Sports, Une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *