Kisito Eloundou : « Mettre le maximum à l’offensive »

Notre consultant pose un regard sur la liste de Clarence Seedorf et donne des pistes sur la manière dont il faudra aborder le match contre les Comores.

Quelle analyse faites-vous de la liste publiée par Clarence Seedorf, le sélectionneur des Lions Indomptables, en vue du match contre les Comores du 23 mars prochain à Yaoundé ?
De prime abord, sur le plan du jeu, je constate que Clarence Seedorf a convoqué 8 défenseurs, 5 milieux de terrain et 7 attaquants. Cela veut dire qu’il est parti sur le principe d’assurer une animation défensive de manière à ne pas encaisser de but. Et maintenant chercher à inscrire un but vers la 60ème minute, parce qu’il a négligé un peu la zone de transition. 5 milieux de terrain veulent dire qu’il n’aura pas beaucoup de considération au niveau de la transition. Il va beaucoup plus chercher le ballon vers l’avant en essayant d’assurer l’arrière, parce que les deux dernières lignes sont à prendre en compte.

Et au sujet de la qualité individuelle des joueurs, qu’en dites-vous ?
Je puis vous dire qu’il n’y a pas du nouveau sous le soleil, même si on peut noter deux innovations dans cette liste qui était déjà connue. Jean-Pierre Nsamè et le jeune Joël Tagueu qui, à mon sens, ont quelque chose à démontrer.

Le Cameroun a besoin d’un point pour se qualifier alors que les Camerounais, dans leur majorité, pensent que les Lions devraient écraser leur adversaire. Est-ce que ce sera une tâche aisée ?
Je pense qu’il faut mettre le maximum à l’offensive. Pour mieux assurer la qualification, il faut marquer des buts. Après avoir assuré, il faut mettre de la manière. A ce moment-là, on peut offrir du plaisir aux spectateurs par rapport au rendement dans le jeu. Mais, il faut faire attention à cette équipe comorienne qui a des jeunes dotés de vivacité dont certains ont beaucoup plus de temps de jeu, même si on peut trouver que leur championnat n’a pas la même intensité sur le plan physiologique. Mais c’est une équipe à respecter et il faudra faire hyper attention face à elle. Cest pour dire que le Cameroun est une équipe aujourd’hui qu’on ne craint plus. A l’aller, cette équipe nous a tenus après avoir ouvert le score. A Yaoundé, la pression est de notre côté et il est question pour eux de venir créer la sensation. Sur le dispositif de jeu de Clarence Seedorf, je reste sur ma faim. Au niveau du milieu de terrain, il manque véritablement un joueur capable de pouvoir organiser, surtout au niveau de la relance courte. On a des défenseurs centraux qui ne sont bons qu’à la relance longue. Zambo Anguissa et Kunde Malong sont dans le même registre. La personne qui peut répondre au niveau du jeu en profondeur, c’est Arnaud Djoum. Il faut un joueur au milieu de terrain, capable de venir chercher le ballon au pied au niveau de la relance courte, comme l’a fait pendant la Can 2017 Sébastien Siani qui, malheureusement, n’a pas rejoint les rangs des Lions jusqu’ici. Depuis le départ de Marc Vivien Foé (Paix à son âme) on n’a pas eu un joueur capable de pouvoir assurer ce rôle. Siani a essayé de jouer ce rôle et cest une absence aujourd’hui qui devrait pénaliser. Il est question de trouver un joueur dans ce registre pour pouvoir répondre favorablement, surtout lorsque l’adversaire essaye de dominer le jeu au milieu de terrain.

Quand vous regardez les attaquants convoqués, est-ce les meilleurs selon vous en ce moment ?
J’ai envie de dire quil est difficile de faire une liste sans ces gens-là, parce que sur le plan des facteurs des facteurs de performances qui résument le football, on n’en trouverait pas vraiment mieux. A ceux qui ont été convoqués de démontrer qu’ils peuvent. L’inquiétude reste au niveau du temps de jeu des différents joueurs convoqués. Quand on regarde dans leurs équipes, on dénombre beaucoup qui ne sont pas titulaires. Bahoken dans son équipe n’a pas ce qu’un Sadio Mane ou Salah a dans le cadre de l’intensité de jeu, de la plus-value. Donc, ce sont des joueurs moyens qui ont été convoqués et qui peuvent en un coup faire quelque chose de probant, étant donné qu’à un moment, ça va baisser en intensité. Et donc, l’entraîneur assez réservé pour ne pas faire des remplacements en première mi-temps et réserver les autres pour prendre le relais après la 75ème minute.

Propos recueillis par A.C

Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *