Landry Koguep : « Promouvoir le volleyball jeune »

Le secrétaire général de ligue régionale de volleyball pour l’Ouest fixe les objectifs à atteindre pour cette année 2019.

Après l’ouverture de la saison sportive au sein de la ligue régionale de volleyball de l’Ouest le 27 janvier dernier, qu’est-ce qui est fait sur le terrain actuellement ?
Déjà pour l’ouverture, le principe était simple. La formule, c’est deux dans trois. Au regard du nombre de matches que nous avons. Nous avons préféré programmer deux dans trois afin que les matches programmés pour la journée puissent arriver à termes. Il s’agissait de jouer trois sets à se partager. Si la première équipe prend déjà 2 sets, le match est terminé. S’il y a plutôt un set pour une équipe et un autre set pour l’autre équipe, on passe à un autre set de 15 points pour pouvoir départager les deux équipes. Nous préparons les prochaines journées.

Après l’ouverture de la saison, est-ce que vous avez le sentiment que le volleyball à l’Ouest à des lendemains meilleurs ?
Nous avons été satisfaits de la cérémonie d’ouverture de la saison avec le nombre d’équipes qui est sans doute grandissant par rapport à l’année dernière. Nous sommes autour de 14 équipes en quatre catégories. Pourtant, on avait juste trois catégories. Ils se sont déplacés pour être à ce premier regroupement. Nous pouvons dire sans risque de nous tromper que le volleyball dans la région de l’Ouest est sur la bonne voie.

A quand le prochain regroupement ?
Le prochain regroupement est prévu à Dschang. Nous pensons que ça sera en ce mois de février. Nous n’avons pas encore fixé la date réelle mais nous pensons l’organiser dans cette ville où le volleyball se porte un peu mieux que dans bien d’autres départements de la région de l’Ouest.

Quels sont les objectifs fixés pour cette saison sportive à la ligue région de volleyball pour l’ouest ?
Au niveau technique, nous envisageons avoir plus de matches pour cette saison. Nous voulons que les enfants soient beaucoup plus aguerris. Ceci entre dans le cadre de la préparation du championnat régional et des rencontres au niveau national puisque les qualifiés iront à Yaoundé pour représenter la région de l’Ouest. Nous voulons promouvoir le volleyball jeune.

Le président Serge Abouem a axé son olympiade sur la refondation. Est-ce que c’est une réalité à l’Ouest ?
Nous avons préféré dissocier le championnat jeune et vétérans de celui des centres de formations. Les écoles de volleyball auront leurs journées de championnats. On aura après programmation que les débutants de moins de 15ans.

Quelques responsables de clubs ne cessent de signaler le problème d’infrastructures et des matériels dans leurs différentes localités. Est-ce que la ligue a pensé trouver des solutions à ces problèmes ?
C’est une réalité. Mais le président de la ligue régionale de volleyball a pris à son niveau l’initiative de distribuer le matériel. Cette remise du matériel est prévue lors du prochain regroupement pour soutenir les différentes équipes. Ça ne sera pas du matériel mais juste un geste symbolique.  On note cependant qu’il y a certain département où le volleyball ne se joue pas. Que comptez-vous faire pour promouvoir cette discipline dans ce département?
Nous sommes en train de concevoir une correspondance à adresser au président de cette ligue départementale. Il s’agit du département du Koung-Khi qui n’est past représenté. Nous voulons voir comment les encourager en envoyant une journée de compétition dans ce département. Nous envisageons créer des centres de formation à la base dans ce département.

Quelles sont les difficultés que la ligue rencontre jusqu’à présent ?
Le premier problème de la ligue régionale de volleyball à l’Ouest reste le financement. Ce problème nous empêche de fonctionner tout en respectant le canevas d’activités préétablis. Mais on se bat avec le peu que nous avons à notre niveau en espérant le soutien de la fédération camerounaise de volleyball.

Propos recueillis par Aurélien Kanouo

Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *