Lions Indomptables : Les contours du contrat d’Antonio Conceiçao

Le technicien portugais a paraphé le document et a été installé avec tous les autres membres de son staff vendredi dernier par le ministre des Sports.

Il y avait déjà urgence qu’après la nomination d’Antonio Conceiçao Da Silva Oliveira, le 20 septembre dernier, que la signature et son installation suivent, au regard des échéances qui interpellent l’équipe nationale de football du Cameroun. Les Lions Indomptables ne vont pas chômer lors de la prochaine période Fifa, comme ça été le cas au cours des deux dernières, faute d’adversaire, mais davantage de patron sur le banc de touche après le limogeage de Clarence Seedorf. Ils disputent un match amical le 12 octobre prochain contre les Aigles de Carthage de Tunisie à Radés. L’on annonçait ce contrat signé depuis, sur la base de certaines images ayant fait le tour des réseaux sociaux, mettant en lumière le Pr Narcisse Mouelle Kombi, le ministre des Sports, et le nouvel entraîneur, dans une chambre d’hôtel, en train de parcourir des documents, stylo en main.

Vendredi dernier, la signature du contrat d’Antonio Conceiçao ainsi que celle de ses adjoints François Omam Biyick et Jacques Songo’o, suivie de leur installation a eu lieu dans la salle des conférences du ministère des Sports. Pr Narcisse Mouelle Kombi a trouvé l’occasion de justifier les postures sur ces images ayant laissé cours à tous les débats à la suite de la nomination du nouvel entraîneur. « Au cours de notre séance de travail préliminaire à l’hôtel Hilton lors de votre premier passage au Cameroun il y a quelques jours (cette audience de courtoisie qui a donné lieu à tant de fantasmes et d’incongruités, sur fond d’interprétations malveillantes et erronées, et aussi par ignorance, sur les réseaux sociaux), l’occasion m’avait été donnée de vous préciser le sens de la mission qui vous attendait. M. Conceiçao, je vous avais également indiqué, pendant cette audience, que les Lions Indomptables, qui ont écrit les pages parmi les plus belles de l’épopée du football africain constituent un patrimoine commun, mais alors, un précieux patrimoine pour le peuple camerounais », a indiqué le ministre des Sports.

« L’entraîneur-sélectionneur est avant tout un employé de l’Etat »
Cette signature du contrat d’une durée de deux ans renouvelable, s’est faite par trois parties, à savoir le technicien portugais, Seidou Mbombo Njoya, le président de la Fécafoot, et le ministre des Sports, représentant le Gouvernement, qui a la responsabilité d’assurer des obligations dans son exécution. Le ministre des Sports en a profité pour rappeler pour rappeler les places du son ministère et de la Fécafoot, organe technique en matière de football. « En même temps, vous aviez également pris connaissance avant tout engagement, des éléments de votre job description que je me devais de vous présenter, en tant que votre employeur, responsable de votre rémunération, car l’entraîneur-sélectionneur est avant tout un employé de l’Etat camerounais, sous la tutelle du Minsep, qui le met à la disposition de la Fécafoot », a martelé le Pr Narcisse Mouelle Kombi. Antonio Conceiçao a dans son staff d’autres membres dont le ministre des Sports a cité les noms : Dr. Joao Renato Marques Silva, le préparateur physique (Portugais) ; Alves Rolao Baltazar Entraîneur-adjoint en second ; Anthony Da Silva, Franco-portugais, l’analyste vidéo et Ferdinand Makota, Franco-camerounais, agent de liaison. Mais, des contrats n’ont pas été signés officiellement avec ceux-ci. Par contre, François Omam Biyick, l’entraîneuradjoint principal et Jacques Songo’o, le préparateur des gardiens de buts, tous deux d’anciens Lions Indomptables, ont vu leurs contrats signés dans les mêmes formes de le sélectionneur.

« La victoire finale à la Can 2021 et la qualification à la Coupe du Monde Qatar 2022 »
Antonio Conceiçao et tous les autres membres de son staff ont été ensuite installés par le ministre des Sports. Des objectifs ont été assignés à Antonio Conceiçao. Et pour les atteindre, le Pr Narcisse Mouelle Kombi lui a fait des recommandations. « Votre mission prioritaire est de redonner confiance, réconfort, joie et fierté au peuple camerounais, de faire rêver, par des victoires éclatantes les supporters camerounais, si exigeants et parfois versatiles et capricieux », a-t-il prescrit. Et gardant encore en tête les souvenirs liés aux questions disciplinaires, le Pr Narcisse Mouelle a insisté : « Œuvrez sans relâche à permettre aux Lions Indomptables de consolider leur « fighting spirit » si souvent exalté par le président Paul Biya, d’affirmer leur patriotisme et leur esprit conquérant à travers leur génie et leurs prouesses sportives.

Vous veillerez à ce que l’argent, oui l’argent, ne devienne jamais un facteur de discorde, de démobilisation ou de démotivation. Ce qui doit primer ce ne sont pas les primes, mais plutôt l’engagement patriotique des joueurs, leur amour pour la nation qu’ils doivent défendre avec abnégation, ferveur et ardeur. L’Etat leur en sera toujours reconnaissant. Le Chef de l’Etat a toujours honoré ceux qui honorent la nation. A ce titre, être appelé à défendre les couleurs de la patrie doit être, pour vos poulains, un honneur, un privilège, un devoir sacré. Aussi, vous rappellerez souvent à votre groupe que l’humilité précède la gloire et que l’harmonie est la source primordiale de la victoire ». Le ministre des Sports a de même orienté le travail du nouveau sélectionneur vers l’organe technique qu’est la Fécafoot.

« Vous proposerez à la Fécafoot, un plan de préparation pertinent et un plan d’action efficace. Vous devez donc, pour concrétiser ces plans, être mobile dans votre travail, et surtout sillonner les stades du Cameroun pour superviser aussi bien les championnats locaux que les championnats étrangers, en vue de la recherche des sportifs talentueux et performants, capables d’assurer au Cameroun, la victoire finale à la Can 2021 et la qualification à la Coupe du Monde Qatar 2022. Pour réussir ce pari noble et exaltant, il vous incombe de faire preuve de rigueur, de concertation permanente et constructive, de travail dynamique en équipe et dans l’harmonie, de professionnalisme et de perspicacité », a conseillé le patron des sports. Le premier test est ce match du 12 octobre prochain. Le staff technique, a quitté Yaoundé samedi dernier pour, le lieu du stage.

Achille Chountsa

Sports, Une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *