Livre : Et si Bandjoun nous était conté

« Le village Bandjoun voyage aux sources des traditions bamiléké » vient de paraître aux éditions Afrédit.

Bandjoun, de nombreux Camerounais connaissent ce village situé dans le département du Koung-Khi, région de l’Ouest de par l’histoire de ses illustres fils comme Victor Fotso. Mais Bandjoun n’est pas seulement la terre des businessmen, c’est aussi un coin du pays où les hommes et femmes s’investissement grandement dans la sauvegarde de leur patrimoine en ce temps où les us et coutumes sont menacées par la mondialisation. Jean-Marie Guetchuissi, Njomkam, Joseph Marcus Kamga Soup et Jean Paul Wafo ont ainsi uni leurs plumes pour commettre : « Le village Bandjoun voyage aux sources des traditions bamiléké ». Le livre a été présenté à la presse le 21 aout au siège des éditions Afrédit sis au carrefour Régi à Yaoundé. Publié dans la rubrique « Identité et Civilisation », il compte 176 pages et est divisé en 10 chapitres. Les premiers chapitres portent sur : la naissance et l’évolution des dynasties Bandjoun, sa situation géographiques, etc.

On apprend ainsi que le nom Bandjoun est composé de « ba » et « djo » qui se lit « badjo », les gens qui achètent en langue locale. La création de ce village remonterait « selon certaines sources au XVIéme siècle en 1525. Mais d’autres sources parlent de 1570 », expliquent les auteurs. 15 souverains ONT présidé aux destinées du royaume Bandjoun, l’une des plus grandes chefferies de l’Ouest. A travers cet essai, on apprend un peu plus sur les grands hommes qui ont marqué ce village à l’Image de Sa’a Fotsie Taptchom général de l’armée du chef Kamga Joseph, André Marie Tala, Kareyce Fotso, le footballeur Adolphe Teikeu.

Les autres chapitres sont consacrés aux traditions : les rites et sites, les sociétés secrètes l attributions des titres de notabilités, le calendrier, les danses et musiques Bandjoun. Dans un souci d’ouverture, le livre présente aussi en raccourci quelques chefferies voisines : Bamendjou, Baleng, Bapi, Baham. Richement documenté d’images, récits et témoignages, fruit de longues années de recherche, « Le village Bandjoun voyage aux sources des traditions bamiléké » devrait être lu par tout le monde originaire de Bandjoun ou non. C’est une fenêtre permettant de découvrir ce bout du Cameroun. Plus intéressant encore, il permet de se renseigner sur des coutumes menacées de disparition en ce temps où nos enfants vont de moins en moins passer quelques jours dans les villages.

Elsa Kane

Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *