Livre : Le parfum d’une mère en « mourance »

Dans son premier recueil de textes lyriques, Danielle Eyango balade sa plume dans le quotidien en célébrant à sa manière, les réalités de notre existence.

Après son roman « Kotto Bass, comme un oiseau en plein envol » sorti en 2012, Danielle Eyango vient de commettre une nouvelle œuvre. C’est un recueil de 17 poèmes que l’écrivaine camerounaise sert aux férus des belles lettres. Baptisée « Le parfum de ma mère », la poète y aborde des thématiques variées.
La quatrième de couverture dominé par le jaune et un rouge sombre met la puce à l’oreille du lecteur sur le caractère pluriel des thématiques. Danielle Eyango exalte, dans cette nouvelle production littéraire l’amour du prochain, vante plus ou moins les bienfaits de la solitude tout en mettant en lumière la tristesse de sa plume incarnée dans le texte ‘’Demain sur ta tombe j’irai‘’ ou encore ‘’ Le parfum de ma mère ‘’, le poème phare de l’œuvre. Ce recueil est un véritablement hymne à l’amour, la reconnaissance, le devoir du souvenir et la joie de vivre malgré les vicissitudes de la vie. C’est le cas dans le texte intitulé ‘’Ombre’’.

Le texte d’ouverture de ce recueil de 17 poèmes, qui a donné son nom à l’œuvre est profond. L’auteur utilise l’anaphore tout en mettant un accent sur la temporalité pour traduire le sentiment pénible qui l’amine car maman est parti vers le monde invisible : ‘’ Exhale dans ses tonitruants silences…
Exhale du parfum de ma mère en mourance’’ ‘’Minuit de larmes des femmes en kabas Minuit de la fatalité qui exultera’’ Edité aux « Editions de Midi », le poème phare de ce recueil a été lauréat du concours Africa poésie 2020. « Le parfum de ma mère » est facile à lire même si Danielle Eyango ne se donne aucune rigueur au niveau du choix de la rime. Comme un élément à saluer, chaque texte est illustré avec une imagine précise et des couleurs particulières en guise de complément. Le lyrisme d’Eyango est saisissant et le discours empoignant car les thématiques abordées tiennent l’auteure à cœur et interpellent la société toute entière. C’est un recueil de poèmes agréable à lire. Il coûte 6 000 Fcfa.

Le parfum de ma mère
Genre : Poème Auteure : Danielle Eyango
Nombre de pages : 74 Prix : 6 000 Fcfa
Editeur : Editions de midi

S.C.P

Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *