Michaela Abam : Cette fois, c’est la bonne

La jeune attaquante a un jeu porté vers l’offensive avec des qualités permettant d’être un danger permanant des défenseurs.

Michaela Abam-Batya était de l’effectif ayant qualifié les Lionnes à la Can 2018 au Ghana. Mais, elle a vécu la compétition dans les gradins, parce que non-qualifiée. Les lionnes étaient alors réduites à 22. Et pour cause : une vilaine erreur s’est glissée dans son passeport a ralenti le processus de changement de sa nationalité sportive. Ses jambes fourmillaient, mais elle ne pouvait pas jouer. Cette fois-ci, les administrateurs de l’équipe nationale se sont activés pour que l’erreur soit réparée et l’attaquante de Paris Fc a désormais un passeport en bonne et due forme.

Elle a été retenue dans la liste des 26 joueuses devant prendre part au dernier stage de préparation pour la Coupe du Monde qui a commencé au centre d’excellence Caf à Mbankomo et qui va se poursuivre depuis ce jour en Espagne. Michaela Abam est arrivée au Cameroun pour retrouver le groupe à Mbankomo. Elle faisait partie de l’une des curiosités du public. Elle n’a pas inscrit de but lors du match d’au revoir aux Lionnes Indomptables mardi, 14 mai dernier au stade annexe n°1 de l’Omnisports de Yaoundé. En 25 minutes de jeu qu’a duré la première mi-temps de ce match face à la sélection régionale du Centre, Michaela Abam a pesé sur la défense adverse.

Appels de balles et contre-appels, des accélérations, des déviations, des frappes instantanées du pied droit comme du gauche. Elle a ainsi séduit le public. Convoqué lors de la dernière CAN féminine au Ghana elle n’avait pas pu jouer. Née de parents camerounais à Houston le 12 juin 1997, Michaela Abam a évolué dans toutes les catégories des sélections américaines de football. Au moment où elle décide de jouer pour le Cameroun, il lui est proposé une sélection à l’équipe senior américaine pour la prochaine Coupe du Monde en France.

Sauf que la place de titulaire ne lui était pas garantie. La sélection américaine s’est heurtée à une fin de non-recevoir de Michaela Abam. Son coeur et ses racines sont au Cameroun pour lequel elle compte défendre les couleurs en France. L’attaquante de Paris Fc est encore en pleine adaptation dans le championnat français. Pour la saison qui s’est achevée elle a fait 10 apparitions avec un but. Elle devrait, selon des observateurs, travailler encore ses aptitudes tactiques pour que le Cameroun puisse tirer le meilleur d’elle sur le plan offensif.

A.C

Sports, Une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *