Michèle Ndoki : Laissons entrer la lumière

«Les gens du parti du dictateur ne connaissent qu’un langage, les coups. Coups de matraque distribués toujours généralement à tort et à travers, bien sûr…

La pointe, Une