Nba Awards Basketball 2019 : Pascal Siakam meilleure progression

Le Camerounais a été élu avec 86% de votes la nuit dernière à Los Angeles, un exploit pour celui qui il y a 3 ans arrivait à la 43e position de la draft.

Pascal Siakam, une fois sur la première marche du podium, à l´occasion de la cérémonie des récompenses aux meilleurs éléments de la saison régulière 2019. Le basketteur Camerounais, sociétaire des Raptors de Toronto, premier joueur africain a remporté la Nba, vient une fois de plus de réaliser un autre exploit. Il a reçu son trophée en présence de sa mère, ses frères Boris, Christian et sa sœur Raïssa Pascal qui a été élu « Most Improved Player » avec 86% de votes, à savoir Meilleure progression de la saison régulière 2019, est également le premier africain a décroché ce trophée.

Une consécration pour celui qui était le grand favori du trophée, attribué depuis 1986. Un exploit pour celui qui il y a 3 ans, arrivait à la 43e position de la draft. Pascal Siakam qui a fait ses débuts en Nba en 2016, a bousculé la hiérarchie, en terminant titulaire, lors la saison 20182019 avec 16,9 points, 6,9 rebonds par match, contre 7,3 points et 4,5 rebonds en 20172018. Aujourd´hui, il récolte les fruits de sa production en quantité et en qualité, pour la soixantaine de matchs livrés cette saison sur les 82 prévus.

Pour l´ailier-fort de 25 ans, ce n´est que le début, espérant voir les enfants s´en inspirer. « Ce trophée est quelque chose de fort pour moi, quand on voit mon parcours, j´espère que les enfants vont voir ça, s´en inspirer et penser que c´est possible pour eux aussi. Je suis content d´avoir ce trophée pour moi et pour ma famille, mais aussi pour les enfants d´Afrique », at-il réagi, tout en précisant que ce qu´il fallait retenir cette saison 2019. « Je suis quelqu´un qui privilégie l´équipe et, à ce titre, il n´ y a rien de mieux que d´être Champions Nba, c´est le sommet, et j´ai encore du mal à décrire ce que je ressens d´avoir remporté ce titre. Ce n´est que le début pour moi, et il y a encore beaucoup de choses à venir», a-t-il précisé.

Occasion pour le natif de Douala, ancien pensionnaire du petit-séminaire Saint André à Bafia, qui n´est pas rentré au pays depuis son départ en, de rendre hommage à son père décédé, heureux d´avoir réalisé son rêve. « Pour ceux qui connaissent mon histoire, savent à quel point, il était important pour mon père décédé en 2014, dans un accident de voiture, il avait un rêve fou, que tout cela allait être possible. Je suis béni d´avoir pu réaliser ce rêve », celui de voir un de ses enfants jouer en Nba.

Pour le staff technique, ce trophée est mérité et reflète sa contribution exceptionnelle pour le titre. « Ce trophée les heures innombrables passées au gymnase, à raffiner son jeu et illustre aussi sa contribution exceptionnelle à notre équipe, nous sommes ravis pour lui ». Une grosse satisfaction pour le président des Raptors, pour qui Pascal fait partie désormais de l´histoire d´un club Champion Nba. « Son histoire est formidable et elle démontre où le travail acharné et la confiance en soi, peuvent vous mener. Nous l´avons rencontré une première fois en 2912 et 7 ans plutard, il fait partie de l´histoire d´un club, Champions dans la Nba », conclut Masa Ujri.

Moïse Moundi

Sports, Une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *