Nécrologie : Raymond Charlie Tamoufe Simo tire sa révérence

Le conseiller technique N°1 au Minsep, ancien handballeur, ex-sélectionneur national messieurs et enseignant à l´Injs est décédé vendredi dernier des suites de maladie.

La maladie a finalement eu raison du Dr Raymond Charlie Tamoufe Simo, vendredi dernier. Une grosse perte pour le sport camerounais. L´homme aux multiples casquettes, s´en est allé après plusieurs attaques cardiaques. Ainsi s´achève à 54 ans, le parcours de cet illustre personnage aux grandes idées, qui avait encore beaucoup à donne aux futures générations. L´émotion était forte aussi bien au ministère des Sports que dans les familles du handball et du volleyball camerounais, a l´Injs bien d´autres institutions, à l´annonce du décès de « Docta », comme on aimait à l´appeler. Promu conseiller technique N°1, il n´aura assumé cette fonction que pendant quelques mois, jusqu´au moment le sort ne s´abatte sur lui. Après plusieurs accidents Vasculo cardiaques, il sera évacué du côté de l´Inde, pour une prise en charge plus efficace. C´est de là qu´il apprendra le décès de sa mère, inhumée il y a quelques semaines. En dépit des nouvelles rassurantes quant à son état de santé, le pire s´est finalement produit en fin de semaine, contre toute attente.

Professeur certifié d’EPS, il a occupé les fonctions d´entraîneur national de handball Messieurs du Cameroun en 2013. Il aura mené cette tâche dans les clubs des Forces armées et police Messieurs, et Minuh. Soucieux de la relève, l´ancien sociétaire du Yuc et de l´Injs handball, était le promoteur des centres de formation de Tamdja hb et l´Injs. Plusieurs titres à son actif, aussi bien comme joueur et encadreur. Enseignant-chercheur, il a été chef de la Division des études supérieures spécialisées à l’Institut national de la jeunesse et des sports de Yaoundé-Cameroun en 2013, il était Titulaire d’une thèse de doctorat en STAPS, Strasbourg en 2007.

Raymond Charlie Tamoufe Simo était un ethno sociologue des pratiques corporelles, et diplômé de l’École doctorale des humanités de l’Université Marc Bloch de Strasbourg. Il était chargé des cours en sciences humaines et sociales, et est membre de la Société camerounaise d’histoire. Directeur du Centre de Recherche et d’innovations en Éducation corporelles (CRIEC), ses travaux s’inscrivent dans une lecture compréhensive des problématiques des pratiques et des rituels corporels dans les sociétés traditionnelles africaines .Raymond Charlie Tamoufe Simo était auteur de plusieurs livres, dont l´ Ethnosociologie du corps dans les pratiques et les rituels chez les bandjoun Ouest-Cameroun, la jeunesse et la pratique du handball en Afrique.

Moïse Moundi

Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *