Parution : Intrusion dans la vie conjugale peule

Basé sur les « dires » des hommes, le nouvel ouvrage de Saïbou Nassourou intitulé «La femme peule Paroles d’hommes» vise une harmonie familiale.

La femme a-t-on coutume de dire occupe une place fondamentale dans la société. Elle est le pilier de la famille. En dépit de cela, la condition de la femme demeure problématique dans la société en général et celle patriarcale en particulier. Sa vie au quotidien est entachée de difficultés. Celles-ci varient d’une culture à une autre, d’un lieu à un autre. Saïbou Nassourou, auteur de l’ouvrage « La femme Peule Paroles d’hommes » s’introduit dans l’univers Peul, peuple de la Région du Nord-Cameroun. Il met en exergue les rapports hommes-femmes.

Pour l’auteur, tout semble être une émanation de l’homme. La parole, les écrits, les maximes, les contes sont l’apanage des hommes. L’ouvrage est basé sur le regard de l’homme peul sur la femme peule. Tel qu’il la voit, la conçoit et surtout l’entrevoit. A travers cet ouvrage, Saïbou Nassourou propose un modèle de vie de couple pour un foyer harmonieux. « Pour arriver à un équilibre, à l’harmonie de la famille, il faut donner la parole à la femme car, elle ne dit rien », énonce-t-il.

Livre bilingue (Français et Peul), édité par Afrédit « La femme Peule Paroles d’hommes » s’étend sur 210 pages. Il est subdivisé en six(6) chapitres. L’auteur balade les lecteurs dans la philosophie de l’être humain. Il parle ensuite de femmeépouse. A travers le rapport de Amadou Hampâté Bâ, les récits de Bâba Zandou ou encore l’expérience de Mâmoudou Walfou, la bonne épouse est louée. La scène de Lagnel Abba Oulakdi présente la mauvaise épouse. Elle peut aussi être celle dont se méfie. Les 7 étapes du mariage Peul sont exposées. Les témoignages de vie conjugale occupent environ une trentaine de pages laissant entrevoir une réflexion sur le mariage.

Saïbou Nassourou est auteur de plusieurs publications relatives à la vie des sociétés de tradition et paysannes. Il est associé au groupe d’études comparatives des sociétés peules (Greful) de Paris. Il a enseigné la sociologie à l’Université de Yaoundé 1. Il a par ailleurs occupé tour à tour les fonctions de directeur, conseiller technique, secrétaire général au ministère en charge de la femme.

Cécile Ambatinda

Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *