Play-offs de la LFPC : Un point sauve Union de Douala de la relégation

Les Nassaras Gamakai se sauvent à la dernière journée des play-offs. En obtenant un nul (1-1) face à PWD de Bamenda qui retrouve la Ligue 2.

On a tremblé chez les verts et blancs de Douala pendant tout le match qui les a opposés aux Abakwa Boys de Bamenda ce dimanche 9 juin 2019 à Limbé. Une défaite dans cette rencontre envoyait l’Union de Douala en Ligue 2 la saison prochaine. Il va falloir encore attendre pour voir le club de Franck Happi descendre en division inférieure, eux qui sont en première division depuis 1958. Et pourtant, on n’a jamais aussi tremblé dans le staff des dirigeants et des supporters de cette équipe. Leader lors de la première partie de la saison régulière, l’équipe s’est embourbée dans une spirale de mauvais résultats successifs qui leur a imposé de jouer les play-offs de descente pour sauver la saison.

Après deux matchs ponctués de victoires (Astres 1-0) et (Unisport 1-0), on avait alors cru que ce serait une balade quand les Nassaras ont enchainé avec un nul (New Stars 0-0) et une défaite (Fovu 0-1). Des résultats qui, malgré leur première place avant la dernière journée, leur interdisaient la défaite dans cette rencontre face à PWD de Bamenda. C’est fait, les Nassaras n’ont eu besoin que d’un nul (1-1) pour rester en Ligue 1. Après l’élimination précoce en 16ème de finale cette semaine face à une très modeste équipe de ligue régionale de l’Adamaoua (3-4 face aux Amis de Ngaoundéré), Franck Happi devait à tout prix sauver la face dans ce match avant la grande explication attendue par les supporters sur les performances successives de leur équipe au fil des années. Depuis le sacre en 2012, l’équipe n’a plus jamais atteint la moitié de ses ambitions au niveau national qui sont à chaque début de saison, le championnat et la coupe du Cameroun.

New stars perd sur le terrain et attaque dans les bureaux.
Un seul but aurait pu, en janvier dernier, qualifier les Nouvelles stars de Douala pour la phase des poules de la coupe des confédérations. Un nul vierge face à Gor Mahia du Kenya après une courte défaite (2-1) à Nairobi leur fermait les portes de la haute compétition. On se dit alors que l’équipe de Faustin Domkeu est bien préparée pour le championnat qui va commencer. Mais les Bleus et Blancs de Douala ont enchainé les mauvais résultats en saison régulière et lors des play-offs. Une victoire suffisait pour le meintien, mais les nouvelles étoiles ont préféré perdre sur le terrain face à leurs voisins Les Astres de douala (0-2), et porter des réserves de qualifications sur un joueur de l’équipe adverse nommé Etoh Eric sur sa licence de Les Astres, alors qu’il a porté le nom de Toh Eric lors de son passage dans AS Matelots, une autre équipe que dirigeait Faustin Domkeu.

Vainqueur sur le terrain (2-0), Les Astres de Douala ont joué gros en ajoutant (selon les dirigeants de New stars, la lettre « E » devant le « vrai nom » de leur joueur. Une double identité, si cela est avéré, qui pourrait donner raison à New stars dans les bureaux. Le club de Douala avait déjà bénéficié de la rétrogradation de Bamboutos de Mbouda en fin de saison dernière, pour se qualifier pour la compétition africaine. Les matches se sont achevés sur les terrains, alors que Faustin Domkeu, New Stars et Les Astres jouent les prolongations dans les bureaux. En attendant les homologations, Union de Douala, Fovu de Baham et Les Astres de Douala gagnent le droit de rester en Ligue 1, alors que New Stars de Douala, PWD de Bamenda et Unisport de Bafang retrouvent la Ligue 2 pour la saison prochaine.

David Eyenguè

Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *