Pression : Faire reculer la Caf

Les femmes, à travers leurs différentes associations sportives, ont entrepris des procédures devant aboutir à une requête.

Se sentant attaquées dans leur amour propre, des actrices du football féminin, à travers leurs associations, sont en train d’entreprendre des démarches devant aboutir à la saisine de la Confédération africaine de football (Caf) dans le but de l’amener vers un rétropédalage. Une pétition circule en ce moment pour recueillir des signatures dans le but de saisir la Caf pour réparation de ce qui est appelé « injustice ». Cette pétition a été initiée par l’Association des anciennes Lionnes Indomptables du Cameroun (Adalic), dont la présidente est Dorette Elangue, une ancienne footballeuse professionnelle ayant évolué au Psg. « L’annulation de la Can est une injustice flagrante. Je ne comprends pas les raisons de cette décision.

Quand il s’agit des féminines, ça coûte cher. Il n’y a pas de compétition mondiale en vue. Cette pétition vise donc à envoyer un message aux membres du Comité exécutif de la Caf pour leur dire que les footballeuses via leurs associations n’acceptent pas cette décision qui est discriminatoire. Les footballeuses doivent être considérées et pas lésées », soutient Dorette Elangue. L’Association nationale des footballeuses du Cameroun (Anfc) a engagé pour sa part, le combat dans une autre direction, mais avec pour but de faire reculer la Caf. Esther Misse, la présidente de l’Anfc, dévoile :
« Je tiens à vous informer que les contacts seront pris avec d’autres Fédérations pour renforcer notre initiative, avec pour intention d’amener l’instance continentale à revenir sur sa décision ». Les femmes considèrent cette annulation de la Can féminine 2020 comme une injustice qu’elles espèrent faire réparer par une reprogrammation, même si elle va se disputer en 2021.

A.C

Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *