Radio Tiemeni Siantou : 20 ans au service du public

La chaîne urbaine célèbre deux décennies d’existence.

ingt ans (09 avril 1999-09 avril 2019) que le public de Yaoundé est bercé par les émissions de la Radio Tiemeni Siantou. Le « Major des Fm », selon son slogan propose à ses auditeurs une grille de programmes variée (actualités, débats, musique). La Rts se présente comme précurseur des émissions de débat notamment à travers son programme « Zappresse » diffusé tous les samedis entre 10 h et 12 h. Pour commémorer ces vingt années d’existence, la chaine de radio organise des activités depuis le 09 avril. Il est prévu à cet effet une soirée de gala, un culte inter-réligieux, une élection Miss Rts 20.

Un des points forts de cette chaine de radio est aussi de nombreux talents qui y ont fait leur passage et qui aujourd’hui font sa fierté dans d’autres organes de presse. Jusqu’au 19 avril prochain, les anciennes voix de la radio présenteront des émissions de grande écoute. Pour son promoteur, Lucien Wantou Siantou, le bilan de 20 ans d’existence est élogieux. « Dans le sens que cette radio a vécu et vit », précise-t-il. Le secret de la réussite réside dans sa ligne éditoriale basée sur le principe de la vérité.

Face à un environnement médiatique très concurrentiel, la radio met sur pied des stratégies pour s’adapter aux évolutions du temps. « Notre défi, c’est la consolidation des acquis et cela passe par un certain nombre de réformes adaptées aux vœux du public et des auditeurs qui permettent que nous ayons des partenaires, de fonctionner même si nous tendons encore la main au gouvernement pour soutenir la presse sur son ensemble. La Rts comme toujours s’adapte à l’évolution à la fois de la société, de son environnement et du futur. Nous sommes aujourd’hui en train de faire avec les réseaux sociaux, d’améliorer notre présence sur internet et c’est le plus grand défi à relever étant entendu que les médias cybernétiques et les réseaux sociaux ont pris de l’ampleur au Cameroun », relève le chef de chaîne, Eric Boniface Tchouakeu.

Emettant sur la fréquence
90.5 fm, l’acronyme Rts à sa création signifie Radio Télévision Siantou. Sa signification sera changée en 2005 suite à l’interdiction à un particulier d’être propriétaire à la fois d’une chaîne de radio et d’une télévision. La chaîne de radio dispose d’une station de relai à Bafang dans le Département du Haut Nkam.

Cécile Ambatinda

Communication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *