Réaction : “Avec la Bal le basket africain prendra son envol”

Optimisme du Sg Fiba quant au potentiel de cette compétition, qui explique pourquoi elle profitera aux clubs, mais aussi aux fédérations locales et aux joueurs.

Suspendue pour cause d´épidémie de coronavirus, de nombreuses personnalités Fiba Afrique a l´instar du Sg, Alphonse Bilé se veulent optimistes quant à sa tenue. Tous sont unanimes quant au potentiel de la Basketball Africa League (Bal), le Sg explique pourquoi elle profitera non seulement aux clubs, mais aussi aux fédérations locales et aux joueurs. Pour le Secrétaire général de la Fiba Afrique, la BAL est une véritable opportunité qui permettra aux jeunes de gagner leur vie en restant sur le continent. « Quand j’ai vu ces joueurs, je me suis dit que si cette compétition FIBA/NBA tient ses promesses, ces jeunes n’iront pas jouer en Europe, l’un ou l’autre d’entre eux ira en NBA, ou au moins ils disputeront la BAL et pourront gagner leur vie grâce à elle », souligne Alphonse Bile
Pour y parvenir il faut des leaders en travaillant davantage, bien qu´il ait des contraintes. « Nous devons travailler davantage, il y a certaines contraintes et parfois, cela m’empêche de dormir. Le basket africain est sur le point de gagner ses lettres de noblesse à l’échelle internationale. Mais ça ne suffit pas, nous avons besoin de leaders. Pour être honnête, c’est un sacré défi. Nous sommes là pour démontrer notre talent, nos capacités. Mais nous ne voulons pas décevoir, » conclut le champion d’Afrique 1981.

Un optimisme qui vient rejoindre celui du directeur exécutif de FIBA Afrique, convaincu que cette compétition transformera le paysage du basket africain, même si la date de son lancement doit encore être confirmée. Des affirmations qui font suite à la déclaration président de FIBA Afrique et président du Comité de la BAL, Anibal Manave. Celui-ci invitait les parties prenantes du basket africain à rester positives concernant le lancement cette année de la BAL. La BAL est le fruit d’un partenariat entre la FIBA et la NBA, son objectif est de stimuler la pratique du basket en Afrique, et ce à tous les différents niveaux.
Pour le Sg, l´Afrique regorge des talents, et la Bal sera la compétition la plus relevée d´Afrique. « L’Afrique regorge de talent.

Ce dont nous avons besoin, ce sont des infrastructures, des forces humaines et des ressources. Si nous nous professionnalisons, les clubs deviendront des structures plus fiables et indépendantes, de sorte que le basket pourra se développer plus vite dans chaque pays, même si ce dernier ne compte qu’un seul représentant en BAL. Concrètement, dans quelques années, je vois la BAL être la compétition la plus relevée d’Afrique, tous sports confondus ». Les douze protagonistes qui prendront part à cette compétition, sont connus à l´issue des play-offs disputés en début d´année. Il s´agit de Fap du Cameroun (FAP), As Police du Mali, Gnbc de Madagascar, Patriots du Rwanda, Ferroviario de Maputo et Gs Petroliers d’Algérie, Rivers Hoopers du Nigeria, Petro de Luanda, Sénégal AS Douanes du Sénégal, Zamalek d´Égypte, As Sale du Maroc et Monastir de Tunisie.

Moïse Moundi

Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *