Reconnaissance : Derrick Kameni récompensé après son quadruplé

Il a reçu un ballon hier jeudi des mains du Directeur sportif de Feutcheu Djiko de Bandjoun, le CTT ayant été incapable de le faire comme le veut la tradition.

Sensationnel, c’est ainsi que les amoureux du ballon rond ont décrit la performance de Derrick Kameni, l´attaquant de Feutcheu Djiko, mardi dernier face à Yong sport academy de Bamenda. C´était à l´occasion du match de la 21e journée, qui opposait les deux formations au stade Omnisports de Bafoussam.
Avec son quadruplé, Derrick Kameni a permis à l’équipe de Bandjoun, de dompter les académiciens (4-2) et d´empocher les trois points de la journée. Malheureusement, il n´est pas rentré avec le ballon comme le veut la tradition, le comité technique de tradition (CTT), a complètement ignoré son exploit. Il a reçu un ballon des mains du directeur sportif de l’équipe, question de récompenser les efforts fournis par ce dernier. Un geste encourageant de la part de ses dirigeants, afin de l´encourager à continuer dans cette lancée.

Joint au téléphone, le jeune attaquant se dit satisfait de sa prestation surtout qu’il a reçu un souvenir : « C’est le club qui m’a remis le ballon puisqu’après le match, le directeur sportif s’est dirigé vers le commissaire pour réclamer le ballon. La réponse était qu’il n’a pas reçu des instructions par rapport. C’est pour cette raison que le club a décidé de me donner un ballon au nom de l’administration ». Et d’ajouter : « Je suis vraiment inondé de joie parce que, c’est vraiment un record pour moi. Je suis d’abord un attaquant et le but ne me surprend pas. C’est le fait de marquer 4 buts dans un match qui est particulier. J’ai envie de faire un doublé lors du prochain match et pourquoi pas inscrire 4 nouveaux buts », a confié tout content la gâchette de Feutcheu.
C’est en 2016 qu’il rejoint l’équipe de Bandjoun en provenance d’Union de Kekem, équipe de deuxième division dans la région de l’Ouest. Feutcheu affronte Fovu club de Baham ce week-end. La défense Du rocher sacré est prévenue. La tradition veut que l’auteur d’un « hat-trick », conserve le ballon du match. Mais un triplé, c’est souvent beaucoup plus que le droit pour l’heureux buteur de garder la boule de cuir en guise de trophée

S.C.P

Sports, Une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *