Santé : 80% des consultations liés au stress

Un néo comportementaliste qui recommande la visite des psychologues propose quelques astuces pour juguler ces troubles.

«On ne soigne pas le stress à l’hôpital. Mais plus de 80% des consultations à l’hôpital sont liées au stress». Pour Gaétan Epoune, néo comportementaliste, le stress a un rapport avec l’environnement, la personnalité, la gestion des émotions. Il est alors primordiale, d’après le spécialiste, d’identifier la source de stress. Il convient ensuite de prendre une décision personnelle, avoir la maîtrise de soi. Il faut être organisé. Des exercices de relaxation, des hobbies, des activités sportives en individuel ou en collectif participent aussi à chasser le stress à travers une autorégulation du cerveau. Gaétan Epoune relève cependant que le stress n’est pas forcement négatif. «Le stress en réalité doit être un élément motivateur qui doit nous pousser à accomplir certaines tâches. On vit avec. On en a besoin», soutient-il.

Le spécialiste invite en outre le public à prendre connaissance de l’importance du psychologue et à souvent éviter de se confier à des proches. «Vous aurez l’impression de vous être libéré en parlant de votre problème à autrui. Mais ce n’est qu’une impression. Si la personne a vécu une mauvaise expérience sur la question, son apport ne pourra pas vous sortir d’affaires », explique Gaétan Epoune, qui recommande de s’entretenir avec un psychologue le cas échéant. Le néo comportementaliste s’exprimait ainsi à Douala le 03 décembre 2018 devant des éducateurs et des personnes handicapées, à l’occasion d’une causerie éducative organisée par l’association Action santé éducation (Ase) et l’hôtel Pullman. C’était dans le cadre de la 26ème journée internationale des personnes handicapées. Une journée placée cette année sous le thème : « Autonomiser les personnes handicapées et assurer la participation et l’égalité ».
Pour cette édition, l’Ase a également octroyé des dons dans une école. Créée en 2006, l’Association santé éducation prône l’éducation, la santé et le bien-être des personnes défavorisées et des personnes d’apparence bien portante. D’après Catherine Etonde, la présidente, l’association qu’elle dirige a pour objectif d’améliorer les conditions de vie des populations.

Mathias Mouendé Ngamo

Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *