Santé : Des cas de variole de singes détectés

Une veille sanitaire a été déclenchée dans tous les districts de santé de la région de l’Est. Un mort a été enregistré dans le district de santé d’Ayos dans la région du Centre.

Depuis le 09 janvier 2020, une veille sanitaire est déclenchée dans tous les districts de santé de la région de l’Est et précisément dans les districts d’Abongmbang, Nguelemendouka et Messamena. Un rapport journalier doit être transmis au Centre régional de prévention et de lutte contre les épidémies (Cerple) pendant la période de la veille sanitaire. C’est une décision prise par le délégué régional de la santé publique de l’Est. Pour cause, des cas de variole de singe et d’un décès confirmé dans le district de santé d’Ayos dans la région du Centre.

Ainsi, il est important de savoir que la variole de singe est une maladie causée par un virus qui se transmet par la manipulation d’un animal infecté (écureuil, rat, singe, gorille). Elle peut aussi se transmettre de l’homme à l’homme, par le liquide issu des boutons, le sang, la salive d’une personne malade. Elle se manifeste par l’apparition des boutons sur le corps et sur la paume des mains. Les jeunes enfants sont les plus vulnérables. En cas de fièvre et d’apparition de boutons sur la peau et la paume des mains, il faut se rendre immédiatement à la formation sanitaire la plus proche. Il est aussi conseillé de signaler au personnel de santé toute personne ayant une fièvre suivie de l’apparition des boutons sur la peau.

Comment éviter la maladie ?
Pour les populations, il faut éviter tout contact physique proche et prolongé avec des personnes infectées ; se laver les mains avec de l’eau propre et du savon après contact avec des personnes infectées ; faire cuire soigneusement toutes les viandes de brousse avant de consommer ; éviter de manipuler les animaux malades et de manger les gibiers trouvés morts. Pour le personnel de santé, respecter les mesures de précaution standard devant tout cas suspect ; se laver les mains avec de l’eau propre et du savon après s’être occupé des personnes infectées ou leur avoir rendu visite.

Pour les éleveurs, vendeurs de gibiers et les chasseurs, porter des gants et vêtements de protection pour manipuler des animaux malades ; se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon après avoir manipulé des animaux ; éviter de manipuler les gibiers trouvés morts. En plus de cela, pour renforcer la protection des enfants contre la rougeole et la rubéole, il est important pour les populations de savoir qu’il y a du nouveau dans le calendrier vaccinal des enfants. Désormais, le vaccin contre la rougeole et la rubéole est donnée en deux doses aux enfants avant l’âge de deux ans. La 1ere dose à 09 mois, et la 2e dose à 15 mois. Le vaccin gratuit et disponible dans les centres de santés du Cameroun.

Vicky Tetga

Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *