Santé oculaire : 60 000 patients en 2 ans

C’est le nombre de personnes reçues par Magrabi Ico Cameroon, un institut spécialisé en ophtalmologie.

n 2010, l’Organisation mondiale de la santé (Oms) estimait à 285,3 millions de personnes atteintes de déficiences visuelles. Des chiffres qui ont incité le Pr Daniel Etya’ale, à créer un centre hospitalier exclusivement dédié à l’ophtalmologie au Cameroun, le Magrabi Ico Cameroon. Deux ans après la création de cet institut, des résultats sont déjà visibles. Ce vendredi 28 mars, il enregistrait son 60.000e nouveau patient. En deux ans, « l’hôpital des yeux », situé à Oback dans la région du Centre a réalisé près de 5000 opérations dont 2/3 sont la chirurgie de la cataracte, qui est une opération restauratrice de la vue. En termes de formations, le centre accueille déjà des étudiants de 11 pays francophones. (Bénin, Togo, Mali …). Une liste de 250 jeunes étudiants venant de l’Afrique de l’Ouest est en attente.

Le Pr Daniel Etya’ale, le directeur du Magrabi exprime sa joie : « Nous sommes vraiment surpris par ces résultats. Car, tout ce qu’on a fait comme prévision lorsqu’on concevait ce projet est dépassée. Les statistiques que nous avons, nous les espérions à la 4e année de notre activité. Nous voyons régulièrement autour de 400 malades par jour ». Cependant, il reste encore des défis à relever. « Nous avons pour vocation d’être un centre de référence pour le pays, mais aussi pour la sous-région. En dehors du coté purement médical, nous avons un volet communautaire très important. Une équipe dédiée qui descend trois fois par semaine en communauté à la recherche des aveugles de cataracte. On les opère et il rentre chez eux sans rien payer. Ceci est possible parce qu’il y a des subventions extérieures. Nous espérons que bientôt ces aides viennent du Cameroun », explique le directeur.

Dès l’année prochaine, l’institut compte dérouler progressivement toute une série de formations. Compte tenu des besoins, ce sera des formations d’équipes de santé oculaire. « Nous avons déjà initié un autre type de formation qui nous a apparu urgent. Ce sont des formations de trois mois pour de jeunes ophtalmologues qui sortent de leurs formations sans avoir acquis ou développé suffisamment de compétences en chirurgie de la cataracte ou du glaucome. On leur donne la chance en trois mois d’avoir une formation claire et nette », a ajouté le Pr. Daniel Etya’ale. C’est pour célébrer ses exploits, qu’une série d’activités a été organisée du 25 au 29 mars à l’occasion des deux années d’existence du Magrabi. Durant cette période, une campagne de dépistage gratuit a été effectuée à la Délégation générale à la sûreté nationale (Dgsn). Il y a aussi eu l’organisation d’un tournoi de football pour déficients visuels à l’Institut national de la jeunesse et des sports (Injs).

Vicky Tetga

Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *