Sécurité sanitaire : Ce que risquent les bambins

Des substances chimiques ayant été retrouvées dans des couches jetables.

La santé des bébés est la principale motivation de la mesure du ministre du Commerce portant interdiction de quelques marques de couches jetables au Cameroun. Tout part d’une alerte donnée par une institution crédible en France. Dans un avis publié le 23 janvier, l’Agence de sécurité sanitaire a mis en garde contre les « risques » que peuvent représenter certaines substances chimiques ayant été retrouvées dans des couches jetables. Sur les couches les plus utilisées, plus d’une soixantaine de substances chimiques ont été retrouvées, dont des pesticides comme le glyphosate. Et les couches estampillées « écologiques » ne sont pas épargnées, présentant aussi un dépassement des seuils sanitaires pour au moins une substance chimique. Selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire, toutes les couches testées présentent «un dépassement des seuils sanitaires pour au moins une substance chimique», explique Gérard Lasfargues, directeur général délégué de l’Anses. Cela concerne «l’ensemble des 23 références analysées, y compris les couches dites écologiques», précise l’expert.

Concrètement, il s’agit de substances parfumantes volontairement ajoutées, ou de molécules se formant lors du processus de fabrication et lors du blanchiment avec des dérivés du chlore. Pour certaines couches, les experts ont retrouvé des dépassements en hydrocarbures probablement issues des colles utilisées dans les scotchs de fermeture des couches. Les tests menés ont également permis de retrouver des composés organiques volatiles, du formaldéhyde, et des pesticides (probablement issus d’une contamination de la matière première, et dont «la majorité sont aujourd’hui interdits dans l’Union européenne», précise le rapport). Hormis les parfums, les molécules problématiques ne sont pas intentionnellement ajoutées par les industriels.

C.T.

Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *