Semi-marathon de Yaoundé : Les Kenyans dictent la loi

Ils ont remporté la course en messieurs comme en dames samedi, 7 décembre 2019 à l’occasion de la clôture de la Journée nationale de l’Education physique.

Plusieurs clichés ont marqués la clôture de la Journée nationale de l’éducation physique samedi, 7 décembre 2019 à Yaoundé. Il y a eu cette première édition du semi-marathon de la ville de Yaoundé. Et pour une première, les fruits ont tenu la promesse des fleurs, au regard du niveau de compétitivité sur les 21 Km parcourus par les 247 athlètes ayant pris le départ au Boulevard du 20 mai à Yaoundé. Cette compétition a revêtu le caractère international, au regard de la présence des Kenyans, des Centrafricains, des Gabonais et des Français. Mais, Henry Koske, le Kenyan n’a pas fait le déplacement du Cameroun pour rien. L’histoire retiendra qu’il a été le vainqueur de cette première édition du semi-marathon de la Paix et de la fraternité de la ville de Yaoundé. Il a remporté haut la main cette course en 1h07 minutes. Mais surtout, il a remporté outre le trophée, mais aussi la somme de 1.500.000FCfa. Il a été suivi sur le podium par le Camerounais Evele Dinze (1h9’41’’) et Franck Tchouting toujours du Cameroun en troisième position, synonyme de médaille de bronze. Evele Dinze a reçu une enveloppe de 1.000.000FCfa tandis que Franck Tchouting a eu 750.000FCfa.

Chez les dames, c’est encore une Kenyane qui a inscrit son nom en lettres d’or dans les annales de semi-marathon. Cheruto Tsgah a parcouru les 21Km en 1h15’53’’, arrivant non seulement en tête, mais aussi en remportant le trophée et une enveloppe de 1.500.000FCfa. Elle a été suivie par deux Camerounaises, Ndifon Pamela (1h22’47’’), médaillée d’argent et une enveloppe de 1.000.000FCfa. Puis Tata Carine, arrivée en 3ème position (1h25’30’’), médaillée de bronze et une enveloppe de 750.000FCFa. Le succès qu’a connu ce semi-marathon a donné des idées. « Nous voulons faire du semi-Marathon de la paix et de la fraternité désormais une belle tradition qui ajoutera un surpoids à la compétitivité et à la l’attractivité non seulement de Yaoundé, mais également du Cameroun qui s’apprête à accueillir dans quelques mois le Championnat d’Afrique de football. Et le Cameroun se prépare et démontre avec des événements de ce genre, qui, je le souligne, ont attiré des athlètes du Cameroun, de la Rca, de la France et du Kenya ; ce qui démontre que le Cameroun est une belle et grande nation sportive », a confié le Pr Narcisse Mouelle Kombi, le ministre des Sports, qui a assisté au départ et à l’arrivée de cette compétition, en compagnie de son collègue de la Jeunesse et de l’Education Civique Mounouna Foutsou, et d’autres personnalités.

A.C

Sports, Une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *