“Un artisanat plus que jamais vibrant”

Achille Bassilekin III, le ministre des Petites et moyennes Entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa)

En visitant le Centre artisanal de Tsinga, je suis venu à la rencontre de la créativité des artisans camerounais. Ici, nous avons non seulement la variété, mais surtout la richesse de ce que l’artisanat camerounais, pour ce qui est des artisans que j’ai pu voir, peuvent produire. On a vu comment les essences de bois camerounais, le cuivre, le bronze, le textile, le cuivre, toutes ces matières, comment elles peuvent être transformées. Ceci me donne l’espoir de voir se développer une véritable industrie nationale dans le cadre de ces différents produits que j’ai vus se déployer ici. Je suis persuadé que l’on peut développer une vraie chaîne de valeurs autour de l’artisanat national.

Et surtout, nous avons amorcé avec l’agence nationale de normalisation, un travail de normalisation de notre artisanat, pour accéder non seulement aux marchés, pour améliorer la qualité des produits issus de notre artisanat, mais surtout pour permettre à nos compatriotes qui vivent de leur créativité et de leur inventivité à pouvoir vivre effectivement du produit de leur labeur. Ça été également un message d’espoir à leur endroit, parce que nombreux sont ceux qui avant, il y a de nombreuses années étaient au carrefour de l’Intendance et qui estimaient qu’ils vendaient davantage et qu’aujourd’hui, le fait d’avoir été ramenés sur ce site ne leur permet plus de vendre ou alors de faire des rentrées comme ça été le cas. Je suis venu leur porter ce message d’espoir, pour leur dire qu’on a ouvert en ce moment un certain nombre de chantiers pour les accompagner et surtout dynamiser leurs actions pour que l’artisanat camerounais soit plus que jamais vibrant et qu’il réponde aux attentes qui sont ceux des consommateurs camerounais et étrangers qui s’intéressent à l’activité de l’artisanat camerounais.

Propos recueillis par A.C

Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *