Vih /sida : Sensibiliser sur les réseaux sociaux

La 17e édition de « vacances sans sida » a été lancée jeudi dernier.

Le 1er août 2019 à l’esplanade de l’Ong Synergies Africaines s’est tenu le lancement de la 17e édition de « vacances sans Sida ». Placée une deuxième fois sous le thème « génération androïd, cliquons sur le dépistage vih », cette édition a pour objectifs d’informer, éduquer et sensibiliser par la distribution du matériel de prévention, des causeries éducatives, des entretiens individuels et à travers des réseaux sociaux. Il est important de noter que le thème de l’année précédente a été reconduit.

Pour cette édition, Nanje Sunny, enseignant d’histoire/géographie a décidé de s’engager dans cette campagne pour encourager ses jeunes frères à se faire dépister volontairement, à renseigner et orienter les personnes séropositives. « J’ai intégré l’association des pairs éducateurs pour sa vision qui est d’accroître les connaissances des jeunes sur les Ist , le Vih et le sida .Avant de l’etre j’étais un membre engagé et c’est cette année que je me suis proposé et décidé d’être un pair éducateur en allant sur le terrain. », explique t_il. Pour atteindre son objectif, « nous allons de quartier en quartier pour sensibiliser les jeunes sur la pandémie du vih/sida , leur éduquer et faire connaitre les différents moyen de prévention des Ist et du Vih ainsi que sur l’usage correct des préservatifs masculin et féminin pour ceux qui ne peuvent pas pratiquer l’abstinence . Notre objectif principal est de faire baisser le taux de séroprévalence au Cameroun en cette année», déclare Sunny, âgé de 25 ans.

Rappelons que « vacances sans Sida » a été mis sur pieds en 2003 par Chantal Biya, dans le but de combattre les Ist et le Vih/sida. C’est une campagne de sensibilisation des jeunes par les jeunes pendant la période des vacances scolaires et universitaires. Pour y arriver, la sensibilisation par le recrutement et la formation des jeunes appelés des pairs éducateurs. La cérémonie d’ouverture a eu lieu en présence de Malachie Manaouda et Mounouna Foutsou respectivement ministre de la Santé publique et ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique.

Marie Laure Mbena (stagiaire)

Santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *