Yaoundé : L’autre match des Ivoiriennes en coulisses

Après la violence psychologique sur les Lionnes à Abidjan, elles ont remis ça depuis leur arrivée au Cameroun, avec des gris-gris infiltrés dans la pelouse du stade par leur coach.

Ce qui s’est passé hier après-midi au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé est révélateur de la couleur du match qui va se jouer cet après-midi entre Camerounaises et Ivoiriennes. Interrogés hier par la presse, les propos des joueuses de l’équipe nationale du Cameroun cachent mal la rage qu’elles ruminent, au regard du traitement qu’elles ont subi pendant leur séjour ivoirien au match aller. « On ne va pas aussi s’attarder sur certains détails », disait Nchout Njoya Ajara. « Nous avons joué le match aller à l’extérieur et je n’aimerais pas rentrer dans certains détails », a confié Aboudi Onguené. Mais, avant la séance d’entraînement, et pendant que les Lionnes s’échauffaient, Timothée Mete, le directeur du stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, accompagné par deux de ses collaborateurs sont rentrés sur l’aire de jeu par la médiane et ont repéré des gris-gris enfouis dans le gazon, qu’ils ont enlevés. En fait, la sélection ivoirienne venait de terminer sa séance de reconnaissance de l’aire de jeu à 16h50, peu avant celle des Lionnes.

Clémentine Touré, l’actrice du « Grimbah »
Selon des témoignages concordants, la très respectée Clémentine Touré, sélectionneur de la Côte d’Ivoire, s’est fait accompagner sur l’aire de jeu par deux membres de son staff technique. Ceux-ci ont fait un rideau autour d’elle pour qu’elle « plante » des amulettes dans le gazon sur la médiane, et dans les deux buts. Insuffisant, car, ils ont été bien observés par des responsables du stade. « Ce que ces gens nous ont fait en côte d’Ivoire, je sens qui si on gagnait, peut-être qu’on ne sortait pas de ce stade. Ils ont versé toutes sortes de poudres sur l’aire de jeu. La veille du match, les vestiaires dégageaient un parfum trop fort et suffoquant. La commissaire du match a d’ailleurs prévenu que si le lendemain cette odeur persiste, les équipes d’accéderont pas dans les vestiaires. Mais resteront dans les couloirs. Et depuis que les Ivoiriennes sont arrivées, elles n’ont salué personne ; leur coach (Clémentine Touré, ndlr) en tête », nous a confié une source proche du staff des Lionnes. D’ailleurs, la conférence de presse d’avant match n’ayant pas eu lieu, comme au match aller en Côte d’Ivoire, approchée, Clémentine Touré a snobé les journalistes. Elle ne s’est exprimée qu’au journaliste de Rfi, « sur recommandation ». Le match de ce soir a commencé depuis hier et se joue sur tous les plans.

A.C

Sports, Une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *