Une convention de collaboration a été signée entre le président du syndicat des Communes de ce département et le directeur général Enow Ngachu hier.

L’Académie nationale de football (Anafoot) a officialisé son partenariat avec le Syndicat des Communes du Noun hier à Yaoundé. C’était à travers une convention signée d’une part, par Carl Enow Ngachu, le directeur général de l’Anafoot, et d’autre part, par Adamou Ndam Njoya, le président du Syndicat des Communes du Noun. Cette signature a eu lieu au siège de l’Anafoot situé au quartier Ngousso, à Yaoundé. C’est une forte délégation que conduisait Adamou Ndam Njoya, avec plusieurs Maires des Communes du département du Noun, et surtout la présence de Patricia Tomaino Ndam Njoya, député à l’Assemblée nationale.

Cette convention marque plutôt la poursuite des activités menées par l’Anafoot depuis 2018, ayant connu un écho favorable dans le département du Noun. « En décembre 2018 il y a eu la première formation des animateurs de quartiers qui s’est tenue à Foumban. Et puis, il y a un mois, du 12 au 19 juin 2019, il y a eu quatre formations à Foumban. C’était la suite : formation en animateur de quartier, formation en secourisme, formation des managers, formation des communicateurs dans les structures en charge du football. Il y a eu environ 120 récipiendaires venus de tout le département du Noun », a indiqué Engelbert Mbarga, le directeur de la formation aux métiers liés au football.

Engelbert Mbarga a d’ailleurs dévoilé le contenu de cette convention : « L’Anafoot et le syndicat des Communes du Noun s’engagent à promouvoir les valeurs éducative du sport en général et du football en particulier dans le Noun ; à coordonner leurs activités en matière de formation des personnels selon une plateforme convenue d’accord partie sur les plans administratif et technique dans le domaine du football ». Ce qui rentre en droite ligne dans l’une des missions qui est assignée à l’Anafoot. Et de poursuivre : « à organiser d’un commun accord, une campagne de détection des footballeurs dans le Noun, ainsi que la création des structures locales de suivi ». Enow Ngachu, dans sa réflexion d’implantation de l’Anafoot dans tout le territoire national, avait demandé de réfléchir comment aller au-delà, parce que pour l’instant, les structures de suivi de l’Anafoot se limitent aux chefs-lieux des régions. « Les talents ne se trouvent pas que dans ces chefs-lieux de régions ; ils se trouvent aussi dans l’arrièrepays.

Notre mission d’encadrement de la jeunesse est de ne pas laisser les jeunes qui sont éloignés loin du développement. C’est aussi les missions des structures décentralisés que sont les Communes. Donc, quelque part, nos objectifs se rejoignent », a expliqué le directeur de la formation des métiers liés au football. Enfin : « l’Anafoot et le Syndicat des Communes du Noun conjuguent leurs efforts pour promouvoir le Fair-play, l’esprit sportif, la tolérance et le vivre ensemble dans le département du Noun et dans tout le Cameroun, par ricochet ». L’on annonce dans deux jours, une équipe de techniciens de l’Anafoot qui va accompagner le Pool sport Noun dans sa campagne de détection des jeunes footballeurs. L’Anafoot veut ainsi promouvoir le football de proximité en sillonnant tous les arrondissements de ce département du Noun, dans la région de l’Ouest.

Achille Chountsa

Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *